PSG-Aubervilliers : un fiasco annoncé ?

Coupe de France

Coupe de France

La direction du PSG, en accord avec Antoine Kombouaré, avait menacé de saborder son match de Coupe de France en alignant l’équipe de CFA lors de PSG-Aubervilliers. L’objet du couroux, une programmation délirante du match, pour faire plaisir à Eurosport, le dimanche 10 janvier à 20h45 ! Terrain gelé et dangereux, pas un pelé dans le stade et surtout une fête du football francilien qui tombe à l’eau comme l’explique le responsable de la communication du club, Bruno Skropeta, à L’Equipe : « Le terrain sera gelé et il n’y aura pas une foule énorme. Un dimanche à 15 heures, on pouvait imaginer avoir tous les enfants et 25 à 30 000 personnes. Là, ce sera énorme s’il y en a 15 000. » Il n’en faut pas plus au PSG pour voir la moutarde lui monter au nez.

Pourtant, aux dernières nouvelles, la direction s’en remet à Antoine Kombouaré pour composer son équipe, à peine trois jours avant un 1/8ème de finale de Coupe de la Ligue à jouer à Guingamp. On devrait donc voir sur la pelouse, comme on vous l’indiquait il y a quelques jours, une équipe composite mêlant titulaires, remplaçants et joueurs de CFA.
Hormis l’aspect sportif et festif, c’est aussi du côté du portefeuille que le PSG va regretter la programmation de ce match. En proposant d’inverser la rencontre pour jouer au Parc, alors qu’Aubervilliers n’avait pas de stade pour accueillir ce duel francilien, le PSG a pris à sa charge toute l’organisation et risque de ne pas rentrer dans ses sous. La faute à Eurosport, qui souhaite présenter cette “affiche” footballistique en prime time à ses téléspectateurs. Philippe Boindrieux, directeur général du club, ne décolère pas dans l’Equipe : « On nous explique que même si ce n’est qu’Aubervilliers -et je dis ça sans manquer de respect à ce club- l’affiche, en terme d’audiences, est toujours plus intéressante qu’un Monaco-Tours par exemple. Au-delà, c’est hallucinant. Ça fait quatre ans que je suis dans le foot, quatre ans que j’entends qu’il faut moins jouer l’hiver ; Or, systématiquement, on nous colle deux matches par semaine en janvier-février. Tant qu’on aura un L1 à 20 clubs avec une Coupe de la Ligue à jouer, on n’y arrivera pas

À propos Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée