PSG – Sochaux 4-1 (3-0) 13/03/10

Devant une faible équipe de Sochaux, le PSG gagne facilement dans un stade glacial avec un triplé de Erding et un but somptueux d’Hoarau.

Dommage que le PSG ne joue pas tous les week-ends contre Sochaux, car entre le match aller (4-0) et le match au Parc (4-1), la saison parisienne eut été plus plaisante ! On craignait pourtant le pire au coup d’envoi en regardant le Parc à moitié vide. Moins de 30.000 spectateurs et un Parc glacial qui n’aurait jamais entonné le moindre chant pendant une heure et demie. Du jamais vu, même dans les pires moments du PSG.

Pourtant, devant une très faible équipe doubiste, les Parisiens vont rapidement se rendre le match facile. Récupérant un ballon perdu par les Sochaliens dans le rond central, Guillaume Hoarau, très peu en vue cette saison, va se rappeler au bon souvenir des supporters Rouge & Bleu. Après un grand pont sur Perquis, le longiligne attaquant fonce seul vers le but, enchaîne cette fois avec un crochet du gauche sur le défenseur revenu à sa hauteur et trompe Dreyer, le gardien sochalien d’un tir enveloppé (1-0, 16′). Un but énorme. Pas le temps de respirer. Giuly lancé par Hoarau se défait de Dramé à droite et sert Erding en retrait qui fait mouche dans le but grand ouvert (2-0, 18′). Sochaux n’y est pas du tout et l’on voit mal comment le PSG pourrait se faire reprendre dans cette rencontre. D’ailleurs, les Parisiens enfoncent le clou cette fois sur un centre en retrait de Jallet bien lancé par Sessegnon, qui trouve à nouveau Erding pour un doublé (3-0, 35′).

Côté gauche, Sochaux a pris l’eau en première mi-temps, c’est la raison pour laquelle le pauvre Dramé cède sa place au retour du vestiaire. Mais Paris, qui laisse le ballon à Sochaux, procède maintenant en contre. Giuly lancé par Sessegnon se lève le ballon et reprend de volée dans le petit filet (48′). Alors que le PSG fait cavalier seul, c’est le moment que choisit l’arbitre de la rencontre, M. Castro, pour un accorder un pénalty à Sochaux sur une faute pas évidente de Jallet sur Boudebouz, pourtant hors-jeu au départ de la passe qui lui était adressée. Il trompe Edel avec l’aide du poteau (3-1, 62′). Paris va pourtant reprendre sa marche en avant et sur une balle en profondeur de Hoarau, Erding s’en va dribbler le gardien sochalien pour inscrire son premier triplé (4-1, 69′). Une belle victoire parisienne qui aurait pu être encore un peu plus lourde, mais à relativiser car Sochaux était vraiment très faible ce soir.

À propos Redaction