Jean-Claude Dassier va vraiment devoir vérouiller la communication olympienne et en particulier celle de son directeur sportif...

Dassier se mord les doigts

Le président marseillais a voulu, en menaçant de boycotter le PSG-OM, franchir un palier et aller au delà de son prédécesseur Pape Diouf. Tout cela pour s’attirer les bonnes grâces des supporters olympiens. Oui, mais les dirigeants du club n’ont pas mesuré dans leur communication les conséquences face à un échec de leur démarche. En effet, le un pas en avant, un pas en arrière dans lequel ils se sont engagés ne plait pas aux ultras de l’OM. Annoncer un boycott pour ne pas le réaliser serait qualifié d’acte de lâcheté par des supporters frustrés. Les dirigeants olympiens comptent aujourd’hui sur la Justice pour se sortir de cette situation, mais la probabilité de voir la tribune visiteur ouverte le 7 novembre est faible. En effet le ministère de l’Intérieur et la préfecture de police de Paris peuvent prendre un arrêté interdisant “le stationnement et la circulation sur la voie publique de personnes se prévalant” de l’OM. Et les prières à la Bonne Mère n’y changeraient pas grand chose…

Oui, il semble que Jean-Claude Dassier se soit mis dans une impasse. Il devra soit aller au bout de sa démarche et être responsable des conséquences sportives (perte du match et points perdus) et extra-sportives (sanctions financières de la Ligue), soit jouer le match en se victimisant dans les médias. Mais cette seconde hypothèse, la plus probable, ne passera pas chez les plus fidèles supporters de l’OM.

Les dirigeants olympiens ont en tout cas, depuis le début, basé  leur communication sur l’angélisme de ses supporters –  les Marseillais seraient donc des modèles qui n’ont pas à payer pour des Parisiens violents et stupides. – et ils continuent pour mieux se victimiser par la suite. “Je n’ai jamais été menacé” déclarait Dassier au Parisien avant d’ajouter que les supporters de l’OM n’étaient “pas des voyous”. Ce commentaire faisait suite à une réunion houleuse avec les associations de supporters du club. Heureusement, comme à son habitude, José Anigo s’est empressé d’y aller de son commentaire: « Cette réunion s’est bien passée. Les supporters n’ont pas proféré de menaces, d’autant que des membres du service de sécurité du club étaient présents et n’auraient pas laissé passer ça» . Que faut-il comprendre? Que les supporters marseillais ne sont pas des voyous mais qu’il vaut mieux avoir un service de sécurité pour s’en assurer?

Jean-Claude Dassier va vraiment devoir vérouiller la communication olympienne et en particulier celle de son directeur sportif…

À propos Redaction

Aucun commentaire

  1. Je crois que M.Dassier s’est mis dans une sacrée m….. mais c’était prévisible tellement il est bon. Heureusement qu’il a travaillé au service des sports de la première chaine d’Europe. M.Dassier n’est pas “trempé” comme pouvait l’être M.Diouf.
    Je pense qu’il devrait démissionner avant de devenir le plus comique des Présidents que l’OM ait connu.

    Ce qui est bien cette année, c’est la plénitude du coté du PSG au niveau sportif, malgré les histoires Rothen ou encore Kezman et Edel, même le plan antihooligan, malgré tout cela, le club n’a jamais été aussi ZEN. On a l’impression que tout glisse, 40 ans l’age mûr.

  2. Dassier, il n’est pas respecté par les Marseillais, seulement toléré. Et il le sait, c’est pour ça qu’il essaie de caresser les supp’ olympiens dans le sens du poil, quitte à trop en faire. Mais je doute qu’ils soit dupes.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée