Ce PSG-OM sera donc très particulier puisque d'un côté il y a un appel au boycott d'ex-abonnés du PSG, et de l'autre côté une volonté marseillaise d'occuper toutes les tribunes du Parc!

Leproux répond à Anigo

Un mois avant le Clasico au Parc des Princes, la tension monte entre dirigeants parisiens et marseillais. José Anigo, le directeur sportif du club marseillais, avait sur France Bleu Provence attaqué Robin Leproux: « C’est le président du PSG qui a lui des problèmes avec ses supporters. Nous on n’en a pas ! On a un quota de places à avoir et il n’est pas question de le changer. Chaque année, c’est le même refrain. Ça commence à être fatiguant. Si le PSG a un problème qu’il le règle. Nous, nos supporters sont exemplaires depuis le début de la saison. Ils n’y a pas de raison qu’ont les pénalisent ou les punissent. Faut compter sur le club pour ne pas marcher dans cette combine. Ce problème appartient au PSG et non à l’OM ! » .

Robin Leproux lui a répondu, par média interposé lors de sa visite à la Mairie de Paris, que la limitation à 500 du nombre de places pour les ultras marseillais était une décision de la Ligue, et que le changement d’horaire était une décision de la Préfecture de Police de Paris. Avant de conclure: “Si José Anigo a vraiment dit cela, il a une nouvelle fois perdu l’occasion de se taire!”.

Ce PSG-OM sera donc très particulier puisque d’un côté il y a un appel au boycott d’ex-abonnés du PSG, et de l’autre côté une volonté marseillaise d’occuper toutes les tribunes du Parc!

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée