La Préfecture de police de Paris a pris un arrêté ne permettant pas la venue des associations de supporters de l'OM dimanche au Parc des Princes. Ceux-ci ont décidé de déposer un nouveau "référé liberté" pour contrer celui-ci. Le temps joue contre les supporters de l'OM puisque le verdict ne sera pas rendu à temps pour l'organisation d'un déplacement.

Des supporters de l'OM devant le Parc

La Préfecture de police de Paris a pris un arrêté  ne permettant pas la venue des associations de supporters de l’OM dimanche au Parc des Princes. Ceux-ci ont décidé de déposer un nouveau “référé liberté” pour contrer celui-ci. Le temps joue contre les supporters de l’OM puisque le verdict ne sera pas rendu à temps pour l’organisation d’un déplacement.

Michel Tonini (Yankees) a annoncé un déplacement de supporters olympiens pour se rendre devant le Parc des Princes  sans préciser toutefois le nombre de participants. “Comme nous ne comprenons pas bien le français ni la justice, nous irons individuellement mais groupé. C’est une invitation à la barbarie. Des supporters marseillais, si on craint pour leur sécurité, autant qu’ils soient protégés et encadrés plutôt que livrés à eux-mêmes. On essayera d’être individuellement le plus nombreux à être groupés devant le Parc des Princes dimanche a-t-il déclaré devant le tribunal administratif de Marseille.

À propos Redaction