Anigo : « On ressent qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans ce groupe »

Consultant pour Canal+ et l’émission J+1, José Anigo a analysé la partie du Paris Saint-Germain sur la pelouse de Bastia. Pour l’ancien entraîneur de Marseille, la différence est flagrante entre l’état d’esprit cette saison par rapport à l’année dernière.

« J’ai croisé le PSG l’an dernier avec Marseille. C’était une belle équipe. A Bastia, d’emblée, on a vu les latéraux conquérants. C’est une équipe qui voulait un résultat rapidement. Mais on ressent qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans ce groupe. Il y a davantage d’agacement. Ils regardent les adversaires courir sans se préoccuper de récupérer la balle. C’est un problème. Sur le quatrième but, Palmieri est au milieu de quatre parisiens. Il y a un grand manque de communication. Offensivement, les attaquants regardent et pestent car ils n’ont pas de ballon. (…) Laurent Blanc est un très grand entraîneur. L’animation sur le terrain, ce sont les joueurs qui la font. Le PSG peut encore être champion. C’est une très belle équipe composée de grandes stars. En revanche, c’est vraiment différent par rapport à l’an dernier On dirait que les joueurs ne tirent pas dans le même sens. On sent une faiblesse mentale. Mais je répète qu’il ne faut pas enterrer le PSG. il reste pas mal de journées pour lutter au titre ».

Consultant pour Canal+ et l'émission J+1, José Anigo a analysé la partie du Paris Saint-Germain sur la pelouse de Bastia. Pour l'ancien entraîneur de Marseille, la différence est flagrante entre l'état d'esprit cette saison par rapport à l'année dernière. « J'ai croisé le PSG l'an dernier avec Marseille. C'était une belle équipe. A Bastia, d'emblée, on a vu les latéraux conquérants. C'est une équipe qui voulait un résultat rapidement. Mais on ressent qu'il y a quelque chose qui ne va pas dans ce groupe. Il y a davantage d'agacement. Ils regardent les adversaires courir sans se préoccuper de récupérer la balle. C'est un problème.…

Passage en revue

À propos Grégoire Anne

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée