La revue de presse PSG

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce lundi 12 janvier 2015.

“Désormais 4e à 4 points du leader Lyon, le PSG peut-il redresser la tête et obtenir en fin de saison une qualification directe pour la Ligue des champions, un objectif vital pour l’avenir du club ? Ce matin, le doute est permis, estime Le ParisienDans ce contexte tendu, Blanc donne l’image d’un entraîneur incapable d’inverser le cours d’un match. De Chelsea à Bastia, un même constat : dès que son équipe prend l’eau, elle finit par se noyer à de rares exceptions. Plus grave encore, Blanc ne semble plus en mesure de transcender une équipe minée par le doute et trahie par des leaders défaillants. (…) Nasser Al-Khelaïfi renouvellera-t-il sa confiance à Blanc ou lui signifiera-t-il son départ ? Dans les deux cas, le président se doit d’affirmer une position claire.”

“La banderole anti-Qatar fait réagir, peut-on également lire dans le quotidien francilien. S’estimant diffamé, le PSG envisage de porter plainte dans la semaine. Dans le même temps, la Ligue de football devrait se saisir du dossier.”

“Paris entame une semaine décisive avec un déplacement à Saint-Étienne demain : ces Verts qui les ont boutés hors du podium. Certains jouent gros dans le Chaudron, prévient L’Equipe. Au PSG, l’exigence est immense et l’entraîneur, qui n’était déjà pas un premier choix, en équilibre instable. Laurent Blanc doit être capable de transcender son groupe dans le Chaudron. Il en va de l’avenir du PSG en Coupe de la Ligue. Et du sien. (…) À Bastia, samedi, Zlatan Ibrahimovic n’a frappé qu’une fois au but. Cette statistique traduit fidèlement sa prestation. La star doit une revanche. (…) Cavani et Lavezzi auront-ils conscience qu’ils ont un minimum de devoirs vis-à-vis de leurs employeurs ? Ils ont affiché une très bonne mentalité durant cette semaine, mais c’est le minimum qu’on puisse attendre de professionnels rémunérés à un tel niveau de salaire. Le déplacement chez les Verts serait le meilleur moyen de se faire pardonner ces écarts et un début de saison très faible.”

 “La grosse gifle reçue par le PSG à Bastia (2-4) avant-hier, après s’être laissé remonter au score, a démontré que l’équipe de Laurent Blanc portait encore vifs les stigmates de la fin 2014, sans donner l’impression de pouvoir, voire même vouloir s’en relever, écrit l’AFPUn des problèmes majeurs persistant se situe dans la gestion défensive des coups de pied arrêtés, puisque trois des quatre buts bastiais ont été marqués sur ces phases. Un candidat au titre, prétendant à la Ligue des champions, ne peut se permettre un tel talon d’Achille. Blanc a beau regretter un manque de réussite sur les phases offensives, il ne peut décemment fermer les yeux sur ce problème défensif récurrent, qu’il croyait résolu et qui, se répétant, relève de la faute professionnelleL’entraîneur parisien, fustigeant la suffisance de certains joueurs, a justement reconnu que «quand on ne fait pas ce qu’il faut pour tuer le match, on est punis». Un reproche qui met encore en cause le professionnalisme de ses joueurs, surtout quand au lieu de montrer de l’orgueil, beaucoup ont traîné leurs crampons tête basse, sans montrer l’envie d’en découdre. ‘Il y a deux solutions : soit on rebondit, soit on garde la même attitude, souligne Blanc. Et là, ça deviendrait compliqué’. Pour lui plus que pour quiconque, surtout à trois jours d’un quart de finale de la Coupe de la Ligue à Saint-Étienne, qui vient de le déloger du podium…”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
x

Check Also

Niko Kovac place le PSG dans les favoris pour remporter la Ligue des Champions

Niko Kovac, l’entraîneur du Bayern Munich, a donné une interview à Goal.com. Interrogé sur les ...