Biétry : « A Canal+, c’est arrivé de ne pas montrer des images. Maintenant, on diffuse tout »

Le problème est-il l’omniprésence des caméras et micros de télévision dans les coursives des stades en plus ceux sur le terrain ? Pour Charles Biétry, cela a toujours existé. Sauf qu’avant, tout n’était pas montré.

« Il faut remettre les propos d’Ibrahimovic dans leur contexte : il ne parlait que de football. En 17 ans à Canal+, j’ai vécu le même genre de scène. Notre responsabilité éditoriale était de passer ou pas les images. C’est souvent arrivé de ne pas montrer des images pour que le footballeur reste un exemple. Maintenant, on diffuse tout », constate, dans l’émission Un Soir à la Tour Eiffel, l’ancien directeur des sports de la chaîne cryptée qui a ciblé un autre problème dans cette affaire.

« On parle d’une faute d’arbitrage, ok. On parle des propos qui ne sont pas pardonnables, on est tous d’accord. Mais qu’après on entende des débats sur un malaise identitaire et que le PSG est une équipe qui vient du Qatar, avec un président arabe, c’est ce qui me gêne beaucoup ».  

Le problème est-il l'omniprésence des caméras et micros de télévision dans les coursives des stades en plus ceux sur le terrain ? Pour Charles Biétry, cela a toujours existé. Sauf qu'avant, tout n'était pas montré. « Il faut remettre les propos d'Ibrahimovic dans leur contexte : il ne parlait que de football. En 17 ans à Canal+, j'ai vécu le même genre de scène. Notre responsabilité éditoriale était de passer ou pas les images. C'est souvent arrivé de ne pas montrer des images pour que le footballeur reste un exemple. Maintenant, on diffuse tout », constate, dans l'émission Un Soir à la…

Passage en revue

À propos Grégoire Anne