Beilin : « Très spécial de sélectionner Cabaye ou Sissoko plutôt que Rabiot »

Scout, recruteur, analyste tactique, Jonathan Beilin est l’invité spécial de Canal Supporters. Voici son édito.

L’Euro 2016 arrive à grand pas. Comme dirait l’autre, il y a toujours 60 millions de sélectionneurs. Essayons de décrypter les forces en présence.

L’équipe de France possède un vivier assez fourni lorsque l’on compare les joueurs français aux autres nations européennes et surtout la nouvelle génération. Il n’y a que l’Espagne et l’Allemagne qui peuvent se targuer d’être mieux « équipés ». Il y a plusieurs critères à prendre en compte. La forme du moment, le niveau de jeu, le potentiel des joueurs, mais aussi la vie de groupe. Pour le vie de groupe, il y a toujours certaines informations auquel le grand public n’a pas accès. C’est souvent la cause de l’absence de joueurs clés dans une liste. L’équipe de France devrait évoluer en 4-3-3. Il faudra donc doubler tous les postes et ajouter un troisième gardien, obligatoire, pour établir la liste des 23.

Pour le poste de gardien de but, peu d’incertitudes. Lloris et Mandanda sont déjà bien installés et derrière le jeune Areola réussit une superbe saison du coté de Villarreal. Le seul choix de Deschamps si situera en la personne du numéro 3. Personnellement, je prendrais Alphonse Areola pour préparer l’avenir et lui apporter une expérience de vie de groupe dans une grande compétition. Ruffier ayant ouvertement déclaré que le poste de troisième gardien, le tour est vite fait.

Gardiens : Lloris, Mandanda et Areola. Ecartés : Costil, Ruffier.

En défense centrale, on arrive tout de suite à un grand nombre d’interrogations. Hormis Varane et Koscielny qui semblent avoir validé leur présence, peu se sont installés. Il est de mode en ce moment de dire que Koscielny est un grand défenseur. Cependant, beaucoup de personnes ont oublié son match catastrophique à l’aller face à l’Ukraine. Très doué naturellement dans l’anticipation, ses interventions ne sont pas toujours exceptionnelles. On l’a trop souvent vu fautif ou expulsé en Premier League pour le placer à un niveau de classe mondiale comme ont pu le décrire Henry et Ferdinand. Varane a lui aussi ses problèmes à gérer en ce moment. Après avoir été en grande difficulté à cause d’une blessure au genou qui l’a gêné pendant plus d’un an, il semble avoir du mal à revenir à son meilleur niveau. C’est d’ailleurs la paire Pepe-Ramos qui continue à être alignée par Zidane, lui qui aime tant ce joueur. Derrière ces deux joueurs, c’est un peu flou. Zouma et Sakho avaient pris une longueur d’avance mais, la blessure du premier et le manque de progression du second, laissent une porte ouverte aux autres. Sakho a marqué les esprits lors du match retour de qualification face à l’Ukraine mais, depuis, ses performances restent trop irrégulières. C’est sans doute le même problème pour Mangala. Lui qui avait perdu sa place à City a toujours autant de difficultés à exploser au plus haut niveau. Ensuite, il y a l’énigme Laporte. Pourquoi Deschamps ne lui a-t-il jamais donné sa chance ? Il me semble que peu de défenseurs centraux français sont une priorité pour Barcelone, lui l’est. Encore un gaucher. On parle d’une priorité aussi pour le Manchester City de Guardiola. Ces deux informations transfert le positionne-t-il du coup devant Mathieu et Mangala ? Ses performances en 2014 l’avaient placé dans l’équipe type de la Liga mais cela n’a pas convaincu le sélectionneur. Un défenseur à l’aise techniquement, un joueur intelligent et bon dans les duels, quel dommage… Dans cette liste de prétendant, je n’oublierais pas Umtiti qui est entrain de franchir un cap cette saison avec l’Olympique Lyonnais. Il me semble important de prendre deux droitiers et deux gauchers en cas de problèmes physiques.

Défenseurs : Varane, Koscielny, Sakho, Laporte.

Ecartés : Mathieu, Mangala, Umtiti, Rami, Perrin.

Pour les latéraux, une pénurie à droite semble poser problème. Sagna, par son expérience, fait figure de favori. Ensuite, le choix est difficile. Les performances de cette fin de saison feront sans doute la différence. Les trois dans la course sont Jallet, Debuchy et le petit outsider Sebastien Corchia. Pour Jallet, le souci sera de conserver sa place de titulaire face à la concurrence de Rafael. Pour Debuchy, il lui faudra retrouver une forme physique optimale après 6 mois au placard à Arsenal. Et enfin pour Corchia, la grosse cote, son manque d’expérience jouera certainement contre lui. A gauche, Deschamps semble faire confiance à Evra qui est un des leaders du vestiaire des bleus. Malgré cela, je le trouve en difficulté en ce moment. Il est particilièrement fautif sur le but égalisateur du Bayern lors du 1/8e de finale de folie de la semaine dernière et j’émets quelques doutes concernant son niveau défensif. Digne progresse cette saison à Rome mais je suis impressionné par les performances de Kurzawa. Ses statistiques (6 buts et 2 passes décisives) soulignent sa progression. Je le considère déjà comme le meilleur latéral gauche français. Reste Tremoulinas, performant offensivement, intelligent dans utilisation du ballon mais toujours un peu court défensivement dans l’impact physique. Clichy semble avoir un train de retard dans cette liste.

Arrières Latéraux : Sagna, Debuchy, Evra, Kurzawa.

Ecartés : Jallet, Corchia, Digne, Tremoulinas, Clichy.

Au milieu, une vraie hiérarchie existe. Les titulaires sont indéniablement Lassana Diarra, Paul Pogba et Blaise Matuidi. Mais derrière, certains choix m’étonnent. Comment continuer à s’obstiner avec Cabaye et Sissoko ? Pour aller plus loin, je trouve ça très spécial de sélectionner Cabaye ou Sissoko plutôt que Rabiot. Il a fallu 9 mois à Deschamps pour se rendre compte que Kante était au niveau, combien en faudra-t-il pour Rabiot ? Kante, comme Rabiot peut évoluer sur les deux lignes du milieu (devant la défense ou en relayeur). Le sixième joueur de cette liste devrait être pour moi un autre joueur à impact. Un joueur capable de s’imposer physiquement mais aussi techniquement. C’est le cas de Kondogbia. Un des joueurs qui m’a le plus impressionné la saison dernière en Ligue 1. Pour en revenir à Cabaye et Sissoko, je trouve simplement qu’ils évoluent à un niveau de performance bien en dessous des joueurs précédemment cités. Schneiderlin lui est la peine, à l’image de Manchester United. Je trouve qu’il manque de fluidité et d’une caractéristique spéciale au dessus dans un domaine.

Milieux de terrain : Diarra, Pogba, Matuidi, Kante, Rabiot, Kondogbia.

Ecartés : Cabaye, Sissoko, Schneiderlin, Gonalons, Coquelin, Imbula, Grenier, Guilavogui, Mavuba.

Sur la ligne d’attaque, la encore, il faut 6 joueurs. En sachant que Martial peut à la fois jouer sur un coté mais aussi en pointe, il est important de le prendre devant et de laisser une autre possibilité sur les ailes. Benzema est de très loin, le meilleur avant centre français. Certes l’extra-sportif joue contre lui en ce moment mais il me paraît compliqué d’avoir de réelles ambitions en se passant de son apport. Le profil de Giroud me paraît aussi indispensable pour débloquer un match face à une équipe plus regroupée. Il me semble apporter plus de garanties que Gignac ou Lacazette ou encore Gameiro. Sur les coté, Griezmann et Coman sont en ce moment en feu. Ils démontrent chaque semaine leur importance dans leur club respectif de très haut niveau. Ils apparaissent aujourd’hui incontournables même pour une place de titulaire en bleu. Il ne reste alors qu’une place. Et la c’est quasiment un choix subjectif. Payet et Ben Arfa, tous deux très performants depuis le début de la saison méritent d’être dans la liste finale. La seule décision de Deschamps de ne considérer Martial que comme un joueur de coté, pour favoriser Gignac ou Lacazette, empêcherait un des deux joueurs très performants dans leur club d’être présents à l’Euro.

Attaquants : Benzema, Martial, Giroud, Griezmann, Coman, Payet ou Ben Arfa.

Ecartés : Payet ou Ben Arfa, Gignac, Lacazette, Nasri, Cabella, Menez, Thauvin.

Didier Deschamps possède ses idées et surement des informations personnelles supplémentaires sur certains joueurs. Ses choix seront forcément scrutés et commentés. Nous avons un vivier qui doit nous permettre de viser la victoire finale malgré des adversaires comme l’Allemagne et l’Espagne ou encore l’Italie. D’ici la, espérons que les blessures épargneront nos joueurs et que nous arriverons à l’Euro, prêt au combat, avec nos meilleures forces. En 1984 nous remportions ce tournoi. Seize ans après nous remportions l’Euro 2000. Par ces temps difficiles, seize ans encore après, un trophée nous ferait le plus grand bien.

www.beilinfootball.com

https://www.facebook.com/BeilinFootball/

À propos Redaction

x

Check Also

#BP « Au PSG, on gouverne selon Peter » par Olivier M.

Nous vous proposons depuis plusieurs mois d’être un « Blogueur Parisien » (lire ici), Olivier M. nous propose ...