Simone : “Biétry a brisé mon rêve de finir à Paris”

Charles Biétry et Marco Simone “ne passeront pas leurs vacances ensemble”. Dans ce feuilleton, qui dure depuis des années, l’Italien ajoute un épisode via une déclaration tonitruante.

“J’étais le symbole du PSG, le joueur qu’a fait venir Denisot et quand il est parti, Charles a tout fait pour me mettre en difficulté et me faire passer pour une personne que je n’étais pas, explique l’ancien attaquant à Sport24. Au niveau médiatique, il m’a ciblé car j’étais un pro-Denisot. Quand il est arrivé il a dégagé Le Guen, Roche, Fournier, Guerin, Rai … Le groupe des historiques. Mais j’étais intouchable et avec moi, il a fait un travail de finesse (sourire). Il a brisé mon rêve de finir à Paris. Je n’ai pas un bon souvenir de cette personne.”

À propos Redaction

54 plusieurs commentaires

  1. Tout le monde balance en ce moment, lui, Okocha, dans quel but!?

  2. Quand on voit la saison 99-2000 quil fait avec Monaco, ca laisse des regrets c’est clair… Maintenant qui a fait quoi, ça reste difficile à juger.

  3. Bietry, le pire président de l’histoire du club. 7 mois, et puis s’en va ! Suffisant, arrogant, sans vision du futur. Labrune est fait du même bois !
    Il a cassé la dynamique sous Denisot et il a voulu faire le FC Nantes à paris en recrutant plein d’anciens canaris.
    Son ére symbolise le début de la période d’instabilité chronique et de la politique du néant du club, amorçant le déclin qui nous a amené dans les bras de Colony Capital.
    Je te conchie breton à la con ^^ (j’ai rien contre les bretons, mais lui, je peux pas…)

  4. Ça envoie du pâté en ce moment chez mes anciens

  5. Boul92(On attend pas Patrick?)

    L’arrivée de Bietry coïncide avec le début de notre déclin non ??

  6. Altis (Numéricable + SFR) veut partager la BPL… Canal + serait le partenaire privilégié
    ça bouge dans les médias.

    • tu t’es fait les croisés ??

    • Après Milan, vous débarquez au Paris SG en 1997 …

      Je choisis de partir de Milan car le cycle était terminé. Baresi, Tassotti arrêtaient, Van Basten et Gullit n’étaient plus là. J’ai été accueilli comme une star en France : l’Italien qui débarque, ma belle gueule … Quelqu’un m’a dit un jour, je ne sais pas si cela est vrai mais ça m’a fait plaisir : «Sur les 20 dernières années, le PSG n’a connu que deux stars, toi et Ibrahimovic.» Et je suis un peu d’accord avec ça (sourire).

      La pression ? En France, c’était Disneyland. Et les supporters de Marseille, de la rigolade

      A l’époque, vous êtes une star qui débarque en France …

      Cette étiquette était «embêtante» car chez nous, en Italie, Maldini n’était pas considéré comme une star. C’était un champion, un fuoriclasse. Pour les Italiens, Ibra n’est pas une star, c’est un grand joueur. Messi non plus. Mais si ces gars-là viennent en France ce sont des stars car vous associez le côté show-business et tout le reste. J’ai bien vécu ce statut. On me demandait à l’époque: «Comment vous faites pour supporter cette pression ?» Ça me faisait sourire car il fallait venir en Italie pour savoir ce qu’était la pression. En France, c’était Disneyland (rires). Les supporters de Marseille, de la rigolade.

      Quels souvenirs gardez-vous de votre vie parisienne ?

      Magnifique. Je me souviens de soirées tardives. Je devais me cacher (rires). Je vivais avenue Kleber, juste à côté de l’Etoile. J’ai beaucoup aimé. Quand j’étais en négociation avec le PSG,

      on a visité des appartements et Michel (Denisot) voulait que j’aille à côté du Camp des Loges à Saint-Germain en Laye. Je lui ai dit : «Michel, ce n’est pas possible, je veux habiter à Paris.» On a regardé et il n’était pas très chaud pour l’appartement avenue Kleber. Je lui ai dit, à l’intox : «Si je n’ai pas celui-là, je ne signe pas». Et j’ai signé au PSG (rires). S’il n’y avait pas eu des soucis avec les dirigeants qui ont remplacé Michel Denisot (Ndlr : Charles Biétry), mon souhait était de finir ma carrière à Paris.

      Charles Biétry a brisé mon rêve de finir ma carrière au PSG

      Vous entreteniez une relation particulière avec Michel Denisot …

      J’ai encore de très bons rapports avec lui. Pour moi, c’était MON président au PSG. Après, cela s’est compliqué car je me suis retrouvé au milieu d’une guerre entre Biétry et Denisot, qui remontait à leurs années Canal +. J’étais le symbole du PSG, le joueur qu’a fait venir Denisot et quand il est parti, Charles a tout fait pour me mettre en difficulté et me faire passer pour une personne que je n’étais pas. Au niveau médiatique, il m’a ciblé car j’étais un pro-Denisot. Quand il est arrivé il a dégagé Le Guen, Roche, Fournier, Guerin, Rai … Le groupe des historiques. Mais j’étais intouchable et avec moi, il a fait un travail de finesse (sourire). Il a brisé mon rêve de finir à Paris. Je n’ai pas un bon souvenir de cette personne.

  7. Marco Simone vient d’Italie et il enc*** Ravanelli (bis). C’était un bon Marco.

    • Je l’aime bien marco , mais de la à dire que la pression mise par les supporters était de la rigolade…

      Cette pression ridicule dont il parle l’a tétanisé durant toute la saison 98/99.

  8. Denisot a avoué il n’y a pas très longtemps sa jalousie de voir un président faire mieux que lui et il a longtemps tout fait pour que ça n’arrive pas….jusqu’à l’arrivée de QSI.

    Il y a sans doute des tas de choses que l’on ne saura jamais sur ce qui se passait en interne, mais ce qui est sûr c’est que l’intérêt du club n’était pas le plus préoccupant.

    • Il a aussi tout fait à l’époque pour qu’on ecrase le moins possible le championnat (ex: refus de faire venir Ronaldo). C’est pas normal qu’on ait eu qu’un seul titre de champion durant l’ère canal+

      • Exact
        Ca en dit long sur la motivation des dirigeants de l’époque.

        Du coup je me demande même si Zlatan ne visait pas les dirigeants du club et sa gestion dans ses déclarations puisqu’il était question de l’état du club à ce moment là…

        Va savoir…

      • Jérôme del Ciotto

        Les années 2000 ont été terribles mais je n’en attendais rien… En revanche, les années 90 m’ont frustré au plan national. Alors certes on a eu des coupes et un titre en 94 mais on devrait déjà cumuler 8 ou 9 titres avec les effectifs passés par le PSG.

  9. jme rappelle d’un truc j’avais 16 ans, j’ai vu sa voiture partir du parking du camp des loges, j’ai commencé à tracer derrière sa voiture pour essayer de l’arrêter au stop (les attendre au stop c’était ma technique), il m’a évidemment tracé mais il a vu que j’ai pas laché, alors j’ai courru et il tourne à gauche en sortant du stop et là il m’a attendu sur le terre plein en pleine nationale.

    en gros il aurait pu me tracer sans pitié mais il a été classe quand il a vu qu’un ado lui courrait après il a bien attendu, il a même eu peur pour moi quand j’ai traversé la nationale en courrant.

    par contre je lui avais demandé un email mais il a jamais marché son mail 🙂

  10. clarkio777 Emeryte Fan

    perso j’aimais beaucoup ce joueur.
    la gestion biètry était un cauchemar.

  11. C’est simple cet enc… de Biétry est à l’origine de notre naufrage des années 2000… Le mec a bâché l’histoire d’un revers de main …

  12. Remember ce poster de lui ds l’ancienne boutique du Parc ou il avait dédicassé “On va à niquer les Marseillais” !!! Faute de grammaire incluse 😉

  13. Son égalisation en mode Batman contre l’om au parc en 99 m’a fait vibrer… Le 2ème de rodriguez, j’en ai encore des frissons

  14. Gustatif Comodín de la Muerte

    HS : Johann Cruyff est mort !!! 🙁

  15. Ah Biétry encore un incompétent qui a présidé le PSG… Sa gestion notamment humaine était catastrophique.

  16. Adieu Johan, un génie s’en est allé !…….:(…..

  17. Johan Cruyff est parti un immense footballeur et un technicien hors pair

  18. C’était le début de la fin…Et d’interminables errements de Canal plus.Dont le dernier méfait a été de nous vendre à l’oncle Picsou ,Colony Capital.

  19. A la billetterie, tu iras. La porte, je prends.

  20. Moi non plus bietry a fait que de la merde … sauf recruter jay jay 15M€ a l’epoque

  21. Jérôme del Ciotto

    Bietry président…Giresse entraineur… Lachuer aux manettes… Pffff sale période! Simone une de mes idoles!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée