Praud : « Les grincheux me cassent les oreilles »

Pascal Praud reprend de volée ceux qui critiquent les adieux faits à Zlatan au Parc des Princes samedi soir.

« Depuis que Zlatan Ibrahimovic a annoncé son départ du PSG, depuis qu’il a écrit son tweet zlatanesque, les grincheux sont sortis de leur tanière. On n’est jamais déçu avec les grincheux. Appelons les aussi les pisse-froids, les aigris, les acariâtres. Zlatan a effacé des tablettes un record vieux de 38 ans, les 37 buts de Carlos Bianchi et les grincheux ne parlent que de Ligue des champions, des buts que le Suédois n’a pas marqués, des matches qu’il a manqués etc. Vous les entendez comme moi. Ils me cassent les oreilles et demain ils regretteront l’attaquant qu’est Ibra comme ils viendront pleurer parce que la Ligue 1 n’attire pas (plus) les stars, écrit le journaliste sur son blog Yahoo!Ce samedi contre Nantes, l’arbitre a arrêté la rencontre à la dixième minute. Quelques secondes pour rendre hommage à un footballeur d’exception. Je n’y vois pas un blasphème, juste un hommage. Et la possibilité pour les supporters de dire au-revoir à celui qui les a fait rêver. Est-ce un drame ? Quand Zlatan laisse ses partenaires à dix jouer les dernières minutes du match, les mêmes sempiternelles critiques fondent sur Ibra. Pour qui se prend-il ? Qui est-il pour faire entrer ses enfants sur la pelouse ? Et si tout le monde faisait pareil ? Tout le monde n’est pas Zlatan. (…) Pourquoi ne pas vivre ces adieux pour ce qu’ils sont : un moment partagé, une émotion échangée ? »

À propos Redaction

x

Check Also

Un concurrent de moins pour Julian Draxler

L’international allemand Julian Draxler devrait quitter son club cet hiver. Mieux, il devrait même être ...