#BP « Fier d’être (rouge et) bleu ! » par Loïc alias PSGRocks

Nous vous proposons depuis plusieurs mois d’être un « Blogueur Parisien » (lire ici), Loïc alias PSGRocks nous propose un nouveau billet.

19h30 dimanche, la pression monte enfin ! Finalement un peu d’adrénaline. Je me mets à rentrer dans cette finale de l’Euro et même avant le coup d’envoi, j’ai du mal à me dire que « je suis plus français que parisien ». Je ne me le dis même pas d’ailleurs. Mais les Bleus ont mon soutien. Le match se passe ; émotion, frustration, colère et amertume. Les jeunes de ma génération, trop petits pour avoir de réels souvenirs de la génération Zidane ne gardent en mémoire que ces deux défaites, à dix ans d’intervalle, marquées par le sceau du gâchis. Pourtant, intérieurement, une partie de moi est heureuse pour le peuple portugais, cette grande nation du Football méritait de gagner un jour un grand titre. Dommage qu’elle l’ait fait hier soir ! Les Deco, Figo, Pauleta ou encore Eusebio, s’il nous entend, doivent être joyeux ! Et puis une pensée pour Super Victor aussi, qui anime si bien ce forum et qui a apparemment eu le droit à ce qu’on mentionne son nom en direct sur Bein.
Le football, c’est ça aussi, la douleur, la déception, la frustration. Les pseudos suiveurs, ceux qui ne regardent le football que lors des compétitions internationales, soit tous les deux ans, et encore, qu’à partir des huitièmes, arrivent et disent « ça n’est que du foot », « on est allé en finale, c’est déjà bien », « les Portugais méritent pas ». Ils ne peuvent pas comprendre alors on les laisse parler et parler encore, sans vraiment écouter. Les images de Matuidi font de la peine, presque plus que celles d’un Ronaldo en larmes croyant son rêve éteint par Payet à la 30è. Mais bon… Le réveil est compliqué mais je ressens une moins grande douleur qu’après l’élimination contre City ou Chelsea il y a deux ans (d’où ce titre). Noël Le Graet va vite m’aider à passer à autre chose.
Très vite même, le président de la Fédération Française, qui se porte si bien vous savez, vient d’une manière peu diplomate imputer la faute aux dirigeants parisiens de l’échec en finale des Bleus : « J’aimerais qu’un club français puisse avoir beaucoup de joueurs français… ça se fera. Un problème de charges? Je connais un club qui vient de licencier son entraîneur sans trop se demander combien cela coûtait… Je souhaite que ceux qui ont de l’argent le mettent sur nos joueurs français. » Le dégoût et l’indignation provoqués par cette phrase sont trop grands pour pouvoir les écrire. Mais déjà, pour prendre des joueurs français, il faudrait qu’ils aient le niveau et ensuite, il faudrait que Deschamps les sélectionne, ce qui n’a pas été le cas sur ces dernières années (Aréola, Digne, Rabiot ou Kurzawa). La transition France-PSG est donc toute trouvée, merci (papa) Noël-oui, je sais, elle est facile.

On va très vite rentrer dans le vif du sujet parisien, dès mercredi avec le premier match de préparation. Et les joueurs annoncent déjà la couleur, entre Maxwell qui dit adorer les nouveaux exercices et la présence « intense et organisée » d’Unaï Emery et les déclarations d’Aréola avec la punchline : « Cela fait plaisir de rentrer à la maison ». Les photos de Marquinhos arrivant tout sourire au stage en Autriche après une lune de miel au soleil des Maldives m’ont également données le sourire. Je le soutiens depuis le début pensant qu’il devrait être autorisé à jouer les Jeux Olympiques mais si les deux parties sont arrivées à un terrain d’entente et qu’en plus, on peut le garder, cela me va aussi. Bref, tout cela est positif, à l’image aussi de la fatigue apparente des joueurs qui laisse présupposer l’intensité des entraînements. Ou encore ces photos d’un Emery à qui la casquette sied bien mieux qu’à Blanc qui discute avec ses joueurs et notamment son capitaine, et en français s’il vous plait. Celle de ce dernier avec le tee-shirt « Paris » prêt à aller au rafting n’est pas mauvaise non plus. La saison prochaine arrive et on en salive d’avance.
Reste un petit point, le mercato, très (trop) calme depuis pratiquement une semaine. Paris avait signé trois joueurs en quatre jours et semble marquer le pas. Semble seulement. Il me parait évident que le club attendait la fin de l’Euro pour continuer à avancer et les deux recrues offensives manquantes devrait arriver sous peu, Emery voulant avoir un large effectif rapidement à sa main. Les noms sont légions mais je fais confiance au trio coach-directeur sportif adjoint-président pour sortir du (très) lourd. Bref, tous les signaux sont au verts et on prêts pour commencer une saison qui s’annonce très belle ! Allez Paris !

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

psglud4

[Live & Lab] PSG / Ludogorets : 0-0 (première mi-temps en cours)

Le PSG a rendez-vous ce soir au Parc des Princes avec Ludogorets. Un match que nous ...