#BP « Vahid/Ancelotti/Emery » par Romain alias A D. Maxi

Nous vous proposons depuis plusieurs mois d’être un « Blogueur Parisien » (lire ici), Romain alias A D. Maxi nous propose un premier billet. A ses yeux, il existe un lien entre les périodes Vahid/Ancelotti/Emery.

Je constate que 3 est le nombre de virages importants pris par le Paris Saint-Germain depuis l’an 2000. Le premier a été catastrophique, le deuxième, on ne sait pas où le situer entre joie & frustration et le troisième qui vient de commencer. Je fais référence aux Coach Vahid Halilhodžić, Coach Carlo Ancelotti & Coach Unai Emery.

Le premier virage 2002-2005 / Coach Vahid Halilhodžić :

Vahid Halilhodžić est nommé à la tête du club afin de pouvoir apporter un renouveau (Francis Graille nommé président, ils ont travaillé ensemble à Lille). La première année fut très bonne, bel effectif, bonne position finale en championnat (qualifié et de retour pour la prochaine Champions League) et une coupe nationale remportée. L’effectif qui se composait de bons éléments comme Pauleta, Heinze, Sorin, Fiorèse, Déhu, Mendy, Cana, M’Bami, etc… De bons éléments à cette époque (pour certains). Coach Vahid avait instauré un collectif cohérent avec les joueurs à disposition. Oui mais voilà, l’année suivante nous perdions Sorin (fin de prêt) pour acheter Jérôme Rothen, mais aussi Gabriel Heinze, Fred Déhu, Fabrice Fiorèse, ajouté à cela un très moyen Ljuboja et un Boskovic pire que Fantômas. Résultat : un échec qui en a généré d’autres les années suivantes (Le Guen, Lacombe).
Selon moi, la crise qui a suivi aurait pu être évitée si certains éléments avaient été conservés grâce à l’actionnaire de l’époque. Je ne dis pas qu’un Sorin aurait été mieux qu’un Rothen mais les deux en même temps c’est aussi mieux même avec le départ de Heinze. Découper et modifier cette dynamique et ce collectif après un an à été très préjudiciable.

Deuxième virage 2011-2013 / Coach Carlo Ancelotti :

Adulé et critiqué, même au sein de sa direction, « Il Mister » débarque à Paris pour remplacer Coach Kombouaré à la trêve hivernale (2011-2012). Plus que jamais nous avons eu l’opportunité de construire réellement quelque chose avec un coach à trophées de légende, mais surtout au niveau européen. Un management irréprochable, sincère et intelligent pour un collectif en construction. QSI, après avoir acheté le Paris Saint-Germain, tient un des coachs qui peut nous faire gagner un trophée européen. Mais encore une fois on gâche. On gâche parce que nos dirigeants sont impatients et supporters à la fois. En une saison, Il Mister aura réussi a nous faire la plus belle des campagnes européennes de l’ère QSI. La seule saison où l‘on sort avec les honneurs. On connait la suite avec le départ du Mister et l’arrivée de Blanc.
Selon moi nous aurions pu gagner la Champions League lors de la saison 2014-2015 ou 2015-2016. L’effectif aurait été légèrement différent, des joueurs comme Luiz, Cabaye, Aurier ne seraient jamais venus et d’autres auraient encore plus progressé. Alors ok, on n’aurait peut être pas fait de « full » trophées au niveau national mais peut importe, un magnifique parcours en C1 fait largement oublier une élimination de la Coupe de la Ligue. Aujourd’hui on serait à un autre niveau et nous n’aurions pas perdu 3 ans.

Troisième virage 2016-??? / Coach Unaï Emery

Enfin le vrai départ ? Très probablement. Ce nouveau cycle a l’air prometteur. D’une part, nous avons un vrai staff technique et un vrai préparateur physique (ce qui nous aidera à éviter certaines blessures). Mais ce qu’il faut retenir pour l’instant en attendant de voir les premiers vrais résultats, c’est l’approche complètement différente. Nous avons la chance aujourd’hui de retrouver un vrai Coach qui sait travailler et mettre son grain de sel là où il faut. Cette chance doit nous permettre déjà de nous hisser au top niveau (nous n’en sommes pas loin) et d’y rester de manière définitive même si nous ne remporterons pas tous les ans la C1.

J’estime que nous avons eu deux potentielles ascensions vers l’élite qui se sont soldées par des échecs sportifs. La première nous aurait déjà permis d’être performant en C1 et de s’inscrire dans la durée, la deuxième nous aurait fait gagner la C1  et nous aurait installé parmi le gratin.

Romain alias A D. Max

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

larque

Larqué : « C’est une tournée d’adieu que font Di Maria et Lucas ? »

Pas de Verratti, Motta, Rabiot ou Pastore, il y a eu trop d’absences dans l’entre-jeu ...