Euro 2016 : Le bilan comptable des six parisiens sélectionnés

En raison des indisponibilités ou des non-sélectionnés, ils n’étaient que quatre parisiens officiellement à disputer l’Euro 2016. Blaise Matuidi et Lucas Digne pour l’équipe de France, Thiago Motta et Salvatore Sirigu pour l’équipe d’Italie. A l’issue de la compétition, deux se sont rajoutés : Grzegorz Krychowiak (Pologne) et Thomas Meunier (Belgique). Tous ont connu des fortunes diverses et variées.

FRANCE : Blaise Matuidi (7 matches, 613 minutes) : Après une saison complète disputée au Paris Saint-Germain, il a su retrouver des ressources supplémentaires pour disputer les sept matches proposés à l’équipe de France. Pas vraiment à son aise au début, il a su se montrer à son avantage lors des matches à élimination directe, hormis contre l’Irlande en huitièmes de finale aller où il avait été mis… axe droit. Une finale éprouvante où il a terminé sur les rotules et en larmes. Triste fin pour le vice-capitaine des Bleus.

FRANCE : Lucas Digne (0 match, 0 minute) : Pas grand chose à dire par rapport à son Euro 2016. Cantonné d’être la doublure de Patrice Evra, il a été l’un des trois joueurs de champ à n’avoir disputé aucune minute lors de cette compétition. Avec la certitude de se trouver un nouveau club pour la saison prochaine.

ITALIE : Thiago Motta (4 matches, 154 minutes) : Polémique autour de son numéro 10 et de sa petite blessure contractée juste avant le début de la compétition, le milieu de terrain italien a été titulaire qu’à une seule reprise puisqu’il était placé derrière Daniele De Rossi dans la hiérarchie des sentinelles. Ajouter à cela trois bouts de matches et une suspension pour le match décisif face à l’Allemagne en quart de finale. A 33 ans, Thiago Motta a vraisemblablement disputé sa dernière compétition européenne.

ITALIE : Salvatore Sirigu (1 match, 90 minutes) : Cantonné au banc des remplaçants derrière Gianluigi Buffon, le portier italien a tout de même disputé une rencontre, comme à la Coupe du Monde 2014. A l’instar de son compère du milieu, c’est face à l’Irlande que Salvatore Sirigu a pu montrer son talent aux yeux de l’Europe. Malheureusement, une sortie ratée a permis la victoire de l’Irlande tout en ternissant la prestation du gardien.

POLOGNE : Grzegorz Krychowiak (5 matches, 510 minutes) : Difficile de jouer plus de minutes de lui dans cet Euro 2016 en cinq matches. Le milieu de terrain polonais a joué l’intégralité des trois premiers matches de poule et deux prolongation en huitièmes puis en quart de finale. Une remportée face à la Suisse, où il inscrit le tir au but vainqueur lors de la séance, et une perdue face au Portugal au tour suivant. Des prestations convaincantes pour celui qui ornait également le numéro 10 de sa sélection.

BELGIQUE : Thomas Meunier (4 matches, 360 minutes) : Non titulaire lors du premier match contre l’Italie, en raison de la titularisation de Laurent Ciman, le latéral droit a ensuite joué les quatre matches suivant en intégralité. Il n’a pas été impérial face au Pays-de-Galles en quart de finale, directement impliqué sur le second but. Toutefois, il a été le meilleur défenseur des Diables Rouges et le quatrième meilleur de sa sélection durant le tournoi, selon Who Scored.

SUEDE : Zlatan Ibrahimovic (3 matches, 270 minutes) : Un petit mot sur Zlatan Ibrahimovic qui est sorti par la petite porte. Trois petits matches, zéro but et une élimination dès le premier tour. Au terme de cet Euro, il a décidé de se retirer de la sélection suèdoise. Un nouveau défi à Manchester United l’attend pour la saison prochaine.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Lukoki : « Les joueurs du PSG ne savaient pas quoi faire sur le terrain »

L’ailier congolais de Ludogorets Jody Lukoki est revenu dans les colonnes de L’Equipe sur la ...