La revue de presse PSG

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce mardi 12 juillet 2016.

« Un suspense de près de cinq ans a pris fin hier. Le PSG a enfin officialisé le lieu où il implantera son futur centre d’entraînement, mais pas avant la saison 2019-2020. Paris a choisi Poissy, voisine de Saint-Germain-en-Laye, écrit L’ÉquipePoissy est le choix de Nasser al-Khelaïfi. Ce déménagement va dans le sens de la nouvelle ère souhaitée par le président avec la nomination d’Unai Emery. Il veut ancrer son club dans le Grand Paris et a privilégié un site urbain avec un caractère social plutôt que des lieux plus éloignés et ruraux. Dans cette commune, le club disposera de 74 hectares : une petite cinquantaine sera aménagée de suite, le reste (entre 25 et 30) constituera une réserve foncière. Achat des terres et construction d’un centre de la performance, le PSG et son actionnaire débourseront entre 200 et 250M€ de fonds privés, selon les premières estimations. (…) À Saint-Germain-en-Laye, ce départ passe mal. En contrepartie, la ville gardera la section féminine et son centre de formation, et l’association PSG. Le conseil général et le PSG participeront aussi aux travaux de rénovation du stade Georges-Lefèvre, estimés à environ 5M€. Et, en secret, on espère une levée de boucliers pour faire changer la donne… »

« Peut-être que si le PSG devait triompher le 3 juin 2017 au Millennium Stadium de Cardiff le soir de la finale de la Ligue des champions, l’après-midi du 11 juillet 2016 à Schladming
serait mise en avant pour expliquer ce succès, explique le quotidien sportif. Hier, les hommes d’Unai Emery ont délaissé la pelouse de la station de ski et la routine de la préparation pour l’un de ses cours d’eau et une descente en rafting. Ils ont passé un agréable moment dans le style « team-building » cher à certaines sociétés du CAC 40. (…) Après quelques premières minutes crispantes, l’esprit de compétition a vite repris le dessus. Et, au premier arrêt ravitaillement, l’embarcation de Serge Aurier, Layvin Kurzawa et Adrien Rabiot était toute à sa joie d’avoir doublé ses rivales. Pendant ce temps, Unai Emery Önissait le parcours à la nage. »

« Quatre ans. C’est le temps qu’il aura fallu à Nasser Al-Khelaïfi et à ses équipes, pour décider que Poissy accueillera, à l’horizon 2019-2020, le futur centre d’entraînement du PSG, lit-on dans Le ParisienSi l’attente a été aussi longue, c’est avant tout que les terrains constructibles de plus de 50 ha, à l’ouest de Paris, sont rares ou présentent des difficultés administratives liées à leur classement ou à leur destination agricole. Mais le PSG a dû également faire face à des contestations locales comme à Thiverval-Grignon ou à Versailles. Désormais établi à Poissy, sur les terrasses dites de Poncy — « un site très accessible grâce à deux autoroutes, grand et proche du Parc des Princes » —, le PSG va s’attacher à faire sortir de terre le nec plus ultra des centres dédiés à la performance. Un concours d’architecte est en train d’être lancé et s’achèvera fin septembre. Le club de la capitale prévoirait une enveloppe de 300M€ entre l’acquisition des terrains et la construction du site qui accueillera aussi les handballeurs du PSG. Des hébergements pour les mises au vert de veille de match sont également prévus ainsi que 14 terrains dont un stade de 5 000 places. De quoi définitivement tourner la page du camp des Loges et ses deux pelouses. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

[Sondage] LDC : Parmi les 6 adversaires potentiels, lequel souhaitez-vous face au PSG ?

En huitièmes de finale de la Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain tombera sur du ...