La revue de presse PSG : West Brom, Unai Emery, Ultras, retours, numéro 10…

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce jeudi 14 juillet 2016.

« Les débuts d’Hatem Ben Arfa avec le Paris Saint-Germain, mercredi en amical à Schladming (Autriche), se sont soldés par une victoire laborieuse face à West Bromwich Albion (2-1), affirme l’AFP. Ben Arfa a été dans les rares bons coups parisiens. Mais les centres (14e, 22e, 45e) de HBA n’ont pas toujours fait mouche, pas plus que ses déboulés (4e, 31e, 57e) ou ses frappes (13e, 19e, 44e, 71e). Il a même été à la réception d’un centre de Lucas pour placer une bonne tête (61e), captée facilement par Boaz Myhill. L‘entrée de joueurs plus expérimentés en deuxième période, tels Serge Aurier, Lucas, Adrien Rabiot ou Maxwell, a donné un peu plus d’allant à un PSG encore en rodage. Mais tous les ballons ont continué à passer par Hatem Ben Arfa, un peu plus en retrait en fin de match. Ça n’a pas été franchement probant mais l’apport de joueurs d’expérience, en attendant le retour des internationaux, s’est révélé efficace. A défaut d’être spectaculaire. »

« En dominant logiquement West Bromwich (2-1), hier, sous des trombes d’eau et sur un terrain détrempé, le PSG a achevé positivement ce premier stage, estime L’Equipe. C’est l’enseignement majeur, le PSG a évolué en 4-2-3-1 en première période avec un onze mixte. En seconde période, Emery a positionné son équipe en 4-3-3 et l’a sensiblement renforcée avec les entrées de Rabiot, Lucas, Maxwell, Aurier. «Ce sont deux systèmes que l’équipe va travailler, a expliqué, en français, le successeur de Blanc. J’ai beaucoup parlé avec mon staff et notamment Papus Camara et Nicolas Dehon. Le 4-3-3 est un système plus commode car c’est celui dans lequel l’équipe a évolué les saisons passées. La seconde période a été plus facile pour nous aussi pour cette raison. Après, je suis là pour m’appuyer sur le travail fait par mon prédécesseur mais aussi pour apporter ma touche personnelle.» Pendant ces dix premiers jours, et notamment les six en Autriche, Emery et son staff ont beaucoup insisté sur la tactique en plus de la préparation physique. (…) Ben Arfa a occupé deux postes : numéro 10 puis avant-centre après le repos. Dans cette position, il a été moins présent. (…) Cinq joueurs n’ont pas participé au match: Thiago Silva, en raison d’une contusion au mollet droit, Bahebeck, touché légèrement à une cuisse, Marquinhos, à court de préparation, Descamps et Georgen par choix du staff. Les Parisiens se reposeront aujourd’hui et demain matin avant de reprendre l’entraînement dans l’après-midi. Ce sera l’occasion de retrouver Cavani et normalement aussi Pastore. Verratti devrait également reprendre l’entraînement collectif. Les hommes d’Emery resteront quelques jours au Camp des Loges avant de s’envoler pour la Californie jeudi prochain. »

« La direction parisienne continue ses réflexions afin de faire revenir ses supporters ultras au Parc des Princes. C’est dans ce but que Nasser al-Khelaïfi a sollicité un rendez-vous auprès de Bernard Cazeneuve, rapporte L’Equipe. La position du ministre de l’Intérieur ne devrait pas être très éloignée de celle déjà transmise par le ministère au PSG dans un courrier du 4 juillet dernier. Les pouvoirs publics ont laissé entendre qu’un retour ne serait envisageable qu’avec des gens jamais condamnés par le passé. (…) Or une partie des interlocuteurs rencontrés par Jean-Claude Blanc, début juin, et notamment certains affiliés au Collectif Ultras Paris, ont déjà été interdits de stade par le passéÀ la direction du club, on dit qu’aucune décision n’a été arrêtée ».

« À son arrivée au PSG, Hatem Ben Arfa a pensé au 10, lit-on par ailleurs dans le quotidien sportif. Mais ses nouveaux dirigeants lui ont répondu qu’il était déjà promis à l’un de ses partenaires. Deux milieux étaient en lice : Marco Verratti et Javier Pastore. Finalement, le gagnant est Verratti, qui va donc succéder à Ibra. Le Suédois n’est pas totalement étranger à cette désignation. » A ce sujet, « la décision n’a pas encore définitivement prise par le club, corrige Le Parisien, il hésite encore entre le prodige italien et Javier Pastore. »

« Au-delà du résultat, anecdotique, on commence à y voir plus clair dans la méthode Emery, estime le quotidien francilien. Deux schémas tactiques pour l’instant. « L’équipe jouait en 4-3-3 la saison dernière, donc c’est plus commode pour le moment, a expliqué Emery. Le 4-2-3-1, c’est un système où Ben Arfa ou Pastore se sentent bien. Ce sont donc les deux systèmes que nous allons travailler. » (…) Par instants, on a pu discerner dans ce premier match ce que souhaite mettre en place le nouveau technicien. On l’a souvent vu haranguer Lucas et d’autres joueurs afin qu’ils exercent un pressing coordonné et ainsi récupèrent le ballon très haut. De la même manière, sur les phases offensives, les latéraux (Sabaly et Kurzawa d’abord, puis Aurier et Maxwell) ont joué au niveau, voire plus haut que leurs attaquants de couloir. Emery apporte aussi un soin particulier aux coups de pied arrêtés défensifs et offensifs qu’il travaillait encore avec ses joueurs, cinq minutes avant le début du match. »

 

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

trapp-lucas

Kevin Trapp et Lucas Moura en session freestyle avec la Team S3 de Séan Garnier

Adidas a publié une vidéo de l’équipe de freestyle de Séan Garnier qui a convié ...