Le nouveau cycle a commencé au Camp des Loges

Il est 21h passée lorsque les premières voitures quittent le parking privé du Camp des Loges. Épuisés, les joueurs du Paris Saint-Germain quittent un à un le centre d’entraînement, les traits tirés et avec l’envie pressente de se retrouver chez soi, au calme. Rares sont ceux qui ont pris le temps de s’arrêter signer quelques autographes. Hatem Ben Arfa fait partie de ceux-là. Pendant plusieurs minutes, et alors que la journée a été longue, l’ancien Niçois pose pour des photos et signe à tout va sur des bouts de papier tendus à travers la fenêtre de son véhicule immatriculé dans le 92. Ce sont les agents de sécurité, présents en nombre, qui fraient un passage parmi les supporters pour laisser le milieu offensif rejoindre les siens. La journée est enfin terminée pour l’enfant de Clamart. Tout comme ses partenaires, il ne s’attendait certainement pas à une séance de reprise si poussée…

Reprise2

Le rendez-vous était donné à 19h ce lundi dans la forêt de Saint-Germain-en-Laye. Pas un joueur ne manquait à l’appel. Entre joie de se retrouver et curiosité de découvrir leur nouvel entraîneur, les Parisiens pénètrent sur la pelouse et se présentent un à un à Unaï Emery, carnet de note en main et sifflet autour du coup. Les poignées de mains sont franches devant le président Nasser Al-Khelaifi et Olivier Létang. Un peu plus les haut, les journalistes ne manquent pas une miette de ces présentations, apprenant par la même occasion que toute la séance est ouverte aux médias. Pour rappel, sous Laurent Blanc, la presse ne pouvait assister qu’au premier quart d’heure, le temps de voir les joueurs trottiner et s’exercer, au choix, au toro ou au tennis-ballon. Un premier souffle de changement dîtes-vous ? Oui, et pas le dernier de la séance.

Verratti

C’est au tour de Marco Verratti de faire son entrée. L’international italien, blessé, échange quelques mots avec son coach et regagne immédiatement la salle de soin. Ce n’est qu’en toute fin de séance que le chouchou des supporters effectuera quelques tours de pistes sous la surveillance d’un préparateur. L’ancien joueur de Pescara ne semble pas gêner dans sa course. Il sera le dernier à quitter la pelouse pendant que les jardiniers rebouchent les premiers trous qui se sont formés sur les deux terrains. Jonathan Calderwood veille au grain, lui non plus ne pensait peut-être pas avoir tant à faire.

Car la séance fût intense pour une reprise. Là où bon nombre de coaches aurait axé leur programme d’emblée sur la course et sur la préparation physique, Emery et son staff décidèrent de faire place au jeu. Les chasubles, les ballons et les crampons sont de sortie. Les Parisiens enchaînent les exercices de passes, de jeu à trois vers l’avant, de centres et d’adresse devant deux mini-buts, le toro fait son grand retour également. Entre chaque exercice imposé par le coach basque, les préparateurs prennent la relève et font effectuer au groupe des tours de terrains et des exercices physiques. L’horloge tourne. Il est presque 20h30 quand l’ancien entraîneur du FC Séville réunit son groupe. Alors que joueurs et observateurs s’attendaient sûrement à un retour aux vestiaires, il n’en sera finalement rien. Emery décide d’une opposition sur grand terrain avec tout l’effectif : au programme circulation du ballon, sans buts. Même les gardiens sont mis à contribution. Exténués, quelques Franciliens commencent à marquer le pas et à tirer la langue. Il est temps pour le staff de prendre la relève. Les jeunes sont épargnés d’installer et de désinstaller le matériel, pour l’instant en tout cas. Tout le monde s’allonge sur des tapis de sol. Quelques étirements et séries d’abdominaux plus tard, le PSG regagne enfin la douce chaleur des bancs des pré-fabriqués du Camp des Loges. La première séance du nouveau cycle est enfin terminée. Emery aura déjà posé son emprunte sur le premier entraînement de la saison.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

[Sondage] LDC : Parmi les 6 adversaires potentiels, lequel souhaitez-vous face au PSG ?

En huitièmes de finale de la Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain tombera sur du ...