[24/8] Revue de presse PSG : 175M€, Matuidi, Sirigu, Stambouli…

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce mercredi 24 août 2016.

« Après un premier contrat de quatre ans qui s’est achevé le 30 juin dernier, QTA (office de tourisme du Qatar) et le PSG sont tombées d’accord pour poursuivre l’aventure, rapporte Le Parisien. Qatar Tourism Authority s’apprête à verser cette saison environ 175M€ au PSG, 30 % du budget prévisionnel de la saison 2016-2017 (compris entre 550 et 560M€). En contrepartie, le club de la capitale mettra à disposition, comme les années précédentes, son image et celle de ses joueurs pour assurer la promotion du Qatar en tant que destination touristique. (…) Le contrat sera soumis à l’UEFA courant octobre et devrait, cette fois, être validé. (…) « Le prix normal du marché est une notion évolutive. En trois ans, le PSG est devenu une marque beaucoup plus forte. Donc ses contrats sponsoring aussi ont pris une valeur supérieure » explique une source de l’UEFA. »

« Blaise Matuidi est en partance pour la Juventus, lit-on également. Hier, Matuidi et son agent Mino Raiola se sont entretenus avec les dirigeants de la Juve. Les deux parties sont tombées d’accord sur les termes d’un contrat longue durée (trois voire quatre ans). Ne reste plus maintenant qu’à trouver un accord entre la Juventus et le PSG. Ce n’est pas forcément le plus facile. Les dirigeants parisiens auraient en effet repoussé jusqu’à maintenant les offres italiennes comprises entre 25 et 30M€ et réclameraient autour de 40M€. Une fermeté peu appréciée. »  L’Equipe valide cet accord. « qui lui garantit un contrat de quatre ans et un salaire relativement proche de celui qu’il perçoit au PSG (environ 9M€ brut annuels). En parallèle, les négociations entre la Juventus et le PSG avancent de manière très positive. Hier, celles-ci tournaient autour d’une indemnité de transfert d’environ 30M€, à laquelle pourraient s’ajouter environ 4M€ de bonus. Même si ce montant va encore faire l’objet de discussions entre les deux parties, notamment sur le montant des bonus, les négociations se dérouleraient dans un climat de grande sérénité et les deux parties étaient très proches d’un accord, hier soir. »

« Un jour, la fin de sa carrière venue, Salvatore Sirigu écrira peut-être ses Mémoires. Les passages sur ses années au PSG vaudront à n’en pas douter leur pesant de cacahuètes, plaisante le quotidien sportif. Les candidats sont nombreux à s’être penché sur son dossier lors des différents mercatos. Jusqu’à présent, tous ont buté sur le même point : son contrat. Lié au PSG jusqu’en juin 2018, Sirigu émarge à 3,4 M€ par an net, un salaire impossible à supporter, à son poste, pour la plupart des clubs européens. (…) Depuis plusieurs jours, ses agents sont en discussion avec le Séville FC. Ces dernières heures, ils sont parvenus à un accord. Le club andalou est disposé à accueillir le Transalpin sous la forme d‘un prêt d’un an sans option d’achat et à lui verser un salaire annuel de 1,2M€. Seul problème : Sirigu n’entend pas s’asseoir sur le manque à gagner de… 2,2M€. Il a donc demandé au PSG de lui verser la différence. Si les premiers échanges étaient encourageants, le PSG a finalement fait savoir qu’il refusait de prendre en charge une partie du salaire du joueur. Mais Paris pourrait finir par se montrer plus conciliant et favoriser l’exfiltration d’un joueur populaire dans le vestiaire, dont l’attitude serait susceptible de polluer l’ambiance. »

Enfin, il est question de Benjamin Stambouli, après l’échec de la piste Betis Séville, et le dossier menant à Schalke 04 refermé (le club allemand a finalement pris Nabil Bentaleb) : « Reste à savoir si les discussions avec Milan, où Vicenzo Montella cherche une doublure à Montolivo, aboutiront. Après avoir reçu un accueil positif du PSG pour un prêt de Stambouli (2020), Milan, qui prendrait en charge la quasi-totalité du salaire, attend la réponse du joueur. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Cavani : « J’espère que les choses se régleront pour que je reste »

Edinson Cavani entend poursuivre sa carrière au PSG, son message et simple et clair. Reste ...