Aulas : « Le dernier contrat signé par le PSG ne serait jamais passé avec Platini »

La réforme des règles de l’UEFA Champions League (lire ici), à compter de 2018, plait beaucoup à Jean-Michel Aulas.

« Il fallait modifier les conditions d’accès à la Ligue des champions : plus des équipes faibles ou moyennes accèdent à la Ligue des champions, moins les télés paient. Pour la France, ce n’est pas une mauvaise réforme : nous restons au « 2 + 1 », mais sans passer par le tour préliminaire, et sans risquer de tomber, en barrages, sur un club issu des quatre grands Championnats, explique le président de l’OL à L’Equipe. Les ressources des clubs en Ligue des champions vont augmenter de 30 % environ. Et des clubs qui n’avaient aucune chance de remporter la Ligue des champions auront plus de chance de gagner la Ligue Europa. »

Une réforme qui va clairement contre la philosophie de l’ancien patron de l’UEFA, Michel Platini. Un dirigeant que Jean-Michel Aulas regrette quand il évoque… le PSG. « Je regrette que certains défassent tout ce qu’il a fait, notamment en matière de Fair-Play Financier. Le dernier contrat signé par le PSG ne serait jamais passé avec lui », se lamente le Lyonnais en faisant référence aux 175M€ que versera désormais QTA pour faire du club francilien son ambassadeur.

À propos Redaction

x

Check Also

[Sondage] LDC : Parmi les 6 adversaires potentiels, lequel souhaitez-vous face au PSG ?

En huitièmes de finale de la Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain tombera sur du ...