Avec Blanc, il y avait plus de collectif, de maîtrise, de maturité et d’équilibre selon Roy

Le consultant beIN Sports Eric Roy dresse un premier bilan cauchemardesque sur le travail d’Unai Emery qui n’a pas gagné son 7e match avec le PSG. Une défaite 3-1 à Monaco synonyme d’avalanche de critiques…

« Avec Laurent Blanc, l’équipe me semblait plus collective et affichait davantage de maîtrise et de maturité dans les moments difficiles. Dimanche, j’ai trouvé que certains joueurs tombaient parfois dans l’individualisme et qu’il y avait une sorte de nervosité. Je me pose aussi quelques questions sur l’animation, déclare l’ancien joueur dans Le Parisien. Avec Blanc, les latéraux montaient moins. Cela me semblait plus équilibré. Je n’ai pas aimé non plus voir Di Maria et Lucas obligés de redescendre très bas pour toucher des ballons. Et dans cette volonté de jouer vite, on exploite également moins l’aisance de Motta et de Verratti. Ce dernier n’a pas la vitesse, les appuis et la capacité de dribbles pour jouer comme un 10. Je me pose des questions sur Ben Arfa. Quand Pastore est forfait, s’il n’est pas aligné, je me demande bien quand il jouera ».

À propos Redaction

x

Check Also

nice

Avant d’aller au Parc, Nice surclasse Toulouse et reprend le trône de Ligue 1

La question de ce soir était toute simple : Avec un, trois ou quatre points ...