Balbir : « On recommence à ouvrir les mêmes dossiers »

Une banderole nauséabonde, un projectile qui heurte l’arrière du crane de Lucas qui va tirer un corner … le directeur des services généraux du club, Antoine Agostini, chargé de la sécurité, qui accuse le joueur du PSG de simulation et se victimise… Le folklore d’Armand-Cesari reste le même. Les dossiers à traiter restent les mêmes, observe le présentateur de M6, Denis Balbir.

« A Bastia, le PSG a gagné par un but d’écart dans une ambiance électrique par moment, même si on ne peut réduire ce match à quelques incidents habituels, dont un aurait pu être plus grave. Mais Lucas aurait fait semblant d’être touché quand il a reçu un projectile lancé au moment de tirer un corner. C’est ce que soutient le responsable de la sécuritéOn recommence à ouvrir les mêmes dossiers, à les ressortir des cartons, au moment encore où le problème supposé, ou réel, selon notre carte de France des supporters présents à l’extérieur, n’est toujours pas réglé. Hier, c’est un “supporter” à domicile qui a mis le feu aux poudres. Premier match de Ligue 1, premier incident, première polémique, écrit le journaliste sur son blog Yahoo Sport. Mais soyons bien sûr prudents. Tous les supporters ne sont pas des délinquants et pas à Bastia plus qu’ailleurs. La Ligue a été saisie… Ouf ! »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

[Sondage] LDC : Parmi les 6 adversaires potentiels, lequel souhaitez-vous face au PSG ?

En huitièmes de finale de la Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain tombera sur du ...