#BP « Lettre à Ounaille… de la part de Lolo » par Steph alias Mystérion

Nous vous proposons depuis plusieurs mois d’être un « Blogueur Parisien » (lire ici), Steph alias Mystérion nous propose un nouveau billet.

Titre : Lettre à Ounaille … de la part de Lolo
Ou comment faire preuve de mauvaise foi et d’exagération…

Mode d’emploi : à lire avec la dose d’ironie et de 2nd degré nécessaire. C’est plus ou moins fictif…

Le Sud, le 11/08/2016

Salut Ounaille,

Je crois que bon, on s’est jamais rencontré, alors je me présente. Je m’appelle Laurent, et je suis ton prédécesseur au poste de coach au sein de ton nouveau club. Me concernant, j’ai un palmarès de joueur, qui va de la coupe du monde 98, à l’Euro 2000, en passant par une Coupe des Coupes gagnée en 1997 contre le PSG. Avec ce club, j’ai gagné 11 titres dont 3 trophées des Champions consécutifs, et 3 Coupes de la Ligue. Ah, j’ai gagné la L1 et la Coupe de France aussi…
Bref, je suis un winner, comme toi qui a gagné la Coupe d’Europe de l’Autre Europe, celle de ceux qui ne finissent pas sur le podium. C’est bien aussi. Bravo à toi.

Hélas, en vue d’un désaccord entre ma direction et ma personne, je n’ai pu mener à terme ma mission : passer les quarts de finales de la grande Coupe d’Europe.
C’est pourquoi ils ont mis fin à mon contrat brutalement et que je me retrouve ici, chez moi, dans mon Sud natal, à t’écrire pour te donner quelques conseils et mises en gardes.

Tout d’abord, je tiens à te dire que tu as à disposition un groupe formidable. Dévoués, talentueux, travailleurs, respectueux, c’est un régal de driver ces garçons.
Bon, le Ravier et le petit Marco sont très fragiles et ne tiennent pas la distance quand il s’agit de faire un toro. Et le petit Serge ! Il faut le surveiller car il joue souvent avec son Iphone.
Attention aussi à la caste des boudeurs : Marqui, Salvatore, Edison… il faut rien leur promettre et toujours esquiver leurs demandes. Pour ça, j’ai une astuce : ferme le bureau à clé ! Ça marche aussi pour les adjoints qui tiennent absolument à discuter après chaque entrainement.
A noter qu’ils sont tous un peu timides et pudiques. En effet, aucun n’a osé me souhaiter un bon départ publiquement. Et vu que je ne leur avais pas donné mon numéro (je te le déconseille d’ailleurs, chacun à sa place), ils n’ont pas pu m’envoyer de SMS, bien évidemment !

Sur le plan technique, les garçons sont exigeants. Ils veulent tous toucher le ballon à de multiples reprises. On a donc confectionné avec Jean-Louis une tactique qui visait à faire participer les défenseurs et le gardien un peu plus, histoire de pas entendre trop de jérémiades. On visait à faire tourner le ballon, pour endormir tout le monde, et hop !, notre Légende surgissait, et il plantait.
Les joueurs et le public adoraient !
Tu peux t’inspirer de mon leg, bien entendu. Sauf que toi, t’as plus Ibra. Bon, t’as Edison. C’est autre chose et il va falloir que tu l’obliges à jouer dans l’axe, lui qui se sent très à l’aise sur le côté. Sinon, y a Kévin Augustin Jean Edouard. Jean-Louis m’en a dit du bien. A essayer en Coupes…
Afin de mettre en musique tout ça, Jean-Louis a pondu un 4-3-3 qu’on appliquait automatiquement, sans réfléchir, ni discuter. C’était facile à se rappeler, vu que c’est toujours la même chose, avec les mêmes joueurs. En effet, comme j’étais souvent en marge du groupe, vu que j’étais plus dans l’observation, le soutien et l’accompagnement pendant 3 ans, j’ai pas eu le temps de me pencher suffisamment sur la question.

Par contre, j’ai lu que tu critiquais le fait que le bureau du coach était trop grand. Mais tu n’as pas saisi l’utilité d’autant d’espace. Si tu as tes adjoints avec toi, en plus du bruit, tu n’as pas la place suffisante pour dérouler ton practice de bureau pour améliorer ton swing ou ton putt !
J’ai essayé avec Jean-Louis dans la pièce et il m’a gueulé dessus car il se sentait visé par la balle (mais on manquait de place justement).
Hélas, une fois, il l’a reçue dans la joue ! Du coup, il a pondu une tactique bizarre la vielle d’un match contre l’autre club de Manchester, juste pour m’emmerder et se venger. Un 3-5-2 qu’il disait. Les joueurs ont adhérés toute suite mais moi, j’étais septique. Résultat : on s’est fait sortir, et je t’écris cette lettre pour te mettre en garde : faut pas faire chier Jean-Louis.

Au-delà de cette aventure qui a pris fin prématurément, je crois que bon, je suis content de mon parcours. J’ai visité des coins sympas (Barcelone, Londres, Angers, Madrid, Kiev, Malmo, Lisbonne, Lens…). J’ai plein de photos et des amis virtuels désormais.
J’ai également tissé une relation privilégiée avec ce club, ses supporters, ses suiveurs, et les médias. Ils me vouent tous une admiration sans bornes et une reconnaissance éternelle pour les trophées majeurs que j’ai amassé. On parle d’ailleurs de rebaptiser une tribune du stade pour lui donner mon nom !

Je te laisse donc un club que j’ai fait grandir grâce à mes aptitudes, ma compétence, ma formation et mon diplôme passés à la DTN française. Je t’invite d’ailleurs à les contacter pour qu’ils remettent à jour ta formation d’éducateur car j’ai constaté que tu as des lacunes sur le concept de possession, de tactique, de gestion de groupe et des médias.
J’espère que tu feras aussi bien que moi, mais j’en doute, excuse-moi de ma franchise. Surtout, ne casse pas tout ce que j’ai mis en place. Les supporters t’en voudront fortement vu ce qu’ils éprouvent à mon encontre.

Bon courage Ounaille, on se revoit bientôt.

Bises.

Lolo

Steph alias Mystérion.

À propos Redaction

x

Check Also

[Sondage] LDC : Parmi les 6 adversaires potentiels, lequel souhaitez-vous face au PSG ?

En huitièmes de finale de la Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain tombera sur du ...