Casanova : « Si Aurier avait un état d’esprit pourri, le vestiaire l’aurait banni »

Entraîneur de Serge Aurier à Toulouse, de 2012 à 2014, Alain Casanova estime que l’homme est quelqu’un de bien, ce qui lui a permis de garder une place au sein du vestiaire.

« C’est un garçon à fleur de peau, mû par le sentiment d’injustice. Il a appris à se modérer, mais c’est ancré en lui, explique le technicien. S’il était une tête brûlée à l’état d’esprit pourri, le vestiaire l’aurait banni. Un effectif ne peut pas comporter que des joueurs lisses. Serge aime se donner un rôle important. Il a un caractère fort, lié à une enfance difficile. Il a commis une sacrée erreur. Maintenant, il doit être d’une exemplarité totale. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Monaco coule à pic contre Leipzig à quelques jours de recevoir le PSG

La campagne de Ligue des Champions aura été un bref chemin de croix pour l‘AS ...