Jesé au PSG: bonne ou mauvaise idée ?

Le PSG s’apprêterait à accueillir Jesé, attaquant espagnol du Real Madrid. Alors que les débats se font sur la qualité du joueur mais également sur le fait de l’engager au PSG, Jesé dispose d’autant d’amateurs que de détracteurs. Analyse.

Jesé, la bonne idée offensive du PSG

L’attaquant espagnol est avant tout un joueur offensif très polyvalent, capable d’évoluer autant en pointe qu’à gauche ou à droite du secteur offensif. Ce qui représente une plus-value indéniable à l’heure où Unai Emery souhaitera faire souffler des joueurs ou pallier à des blessures ou suspensions. Très bon dribbleur, il n’est pas sans rappeler un certain Ezequiel Lavezzi de part son explosivité, la réussite en plus. Élégant, rapide, puissant, technique, avec une très bonne conduite de balle, une certaine audace et une forte tendance à provoquer, Jesé apporterait avec lui un profil qui plait aux dirigeants parisiens. Doté d’un caractère assez dur, Jesé fait partie de ces joueurs de trempe apprécié par le public parisien. De plus, malgré son jeune âge, le joueur dispose d’un beau palmarès avec deux Ligues des Champions à son actif. Champion d’Europe U19 en 2011-2012 et 16 buts inscrits en championnat avec la Castilla, Jesé démarre une carrière professionnelle de la meilleure des manières, suivi par 8 buts avec l’équipe fanion en 2013-2014 dont un premier but en pro face au FC Barcelone au Camp Nou. A 20 ans, il s’impose au Real malgré la présence d’Isco et de Bale.

Les points noirs

Le PSG cherchait un attaquant pour servir de doublure à Cavani mais Jesé, tout comme le Real Madrid par ailleurs qui voulait le prêter à un club où il serait titulaire, souhaite jouer et ne se contentera sûrement pas de jouer les utilités. Le PSG fera sûrement face à un problème de riche, ceci dit. De plus, une arrivée de Jesé réduira nettement le temps de jeu des jeunes pousses parisiennes qui souhaitaient emmagasiner un peu d’expérience en Ligue 1 (Augustin, Ikoné). Le caractère du joueur, qui peut lui être bénéfique, peut également le desservir s’il accepte mal son statut de doublure. En 2013 déjà, le joueur déclarait : « Je ne comprends pas pourquoi Mourinho ne me donne pas ma chance. Je pense que je suis en train de bien travailler et je le mérite, mais si ça ne vient pas et bien l’espoir se perd. On verra ce qui se passe avec mon avenir ». De plus en mars 2014, alors sous les ordres de Carlo Ancelotti, le joueur s’est gravement blessé aux ligaments du genou gauche, freinant considérablement sa progression et son retour à la compétition à été poussif, ses performances ne traduisant pas forcément son envie, l’éloignant fortement de la sélection nationale. Suite à sa blessure, il n’inscrira que 6 buts en un an et demi.

Jesé devra donc faire ses preuves a sein du système d’Unai Emery, dans lequel il partirait, pour le moment, remplaçant. Mais le joueur a clairement des armes à faire valoir et voudra prouver de quel calibre il est, à l’heure où a sélection nationale manque clairement de joueurs décisifs.

À propos Quentin Polin

x

Check Also

verratti-psg

Verratti défend la Ligue 1, « critiquée à l’étranger mais aussi beaucoup trop en France »

Comme chaque mois, Marco Verratti établit une chronique sur le site de Goal. Cette fois-ci, ...