Jesé, la « petite bête » qui monte…

A 23 ans, Jesé peut afficher sur son palmarès deux Ligue des champions (2014 et 2016) et une Coupe du monde des Clubs (2014). Annoncé comme un crack, le jeune attaquant a été freiné par une blessure au genou. Maintenant, il doit se relancer, estime Juan Ignacio G-Ochoa, journaliste de Marca.

« Dès l’âge de 15 ans, ça se voyait que ça deviendrait un crack. Je n’ai jamais vu un joueur de son potentiel au centre de formation, explique le journaliste à RMC. Il a eu des problèmes lors de l’opération (au genou). Et il a ensuite tardé, prenant neuf mois pour s’en remettre. (…) Son corps a changé. Désormais, il est moins fin, plus musclé pour protéger son genou. (…) Il doit partir parce qu’il doit jouer, jouer et jouer pour revenir à son niveau. A Madrid, certains pensaient avant sa blessure qu’il avait un potentiel de Ballon d’Or. »

Il faudra en revanche veiller à son adaptation, prévient G-Ochoa : « Le problème que je vois pour Jesé à Paris est l’adaptation. Il doit être très entouré et protégé par le coach et ses coéquipiers. »

Surnommé « El Bichito » (la petite bête), en référence à Cristiano Ronaldo qui lui est « El Bicho » (la bête) du Real, le joueur originaire des Canaries sera observé et vite jugé en France. Autant dire qu’il devra réussir ses débuts sous le maillot du PSG.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

nice

Avant d’aller au Parc, Nice surclasse Toulouse et reprend le trône de Ligue 1

La question de ce soir était toute simple : Avec un, trois ou quatre points ...