La revue de presse PSG

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce lundi 1er août 2016.

« Face au champion d’Angleterre, le PSG a d’ailleurs livré sa meilleure sortie d’avant-saison. Globalement solide défensivement – même si le dernier quart d’heure de la première période a été un peu plus délicat -, l’équipe parisienne a été inspirée offensivement avec quatre buts, soit dix en trois rencontres américaines, juge L’Equipe. Les préceptes d’Emery semblent avoir été assimilés. Les Parisiens pressent en nombre et haut sur le terrain dès la perte de balle. Comme sous Laurent Blanc, ils ont la possession, mais essaient de la coupler avec un jeu plus vertical. (…) L’un des milieux défensifs s’est souvent positionné entre ses deux défenseurs centraux afin d’amorcer la construction du jeu. (…) Dans ce tableau quasi idyllique, le seul bémol provient de la blessure à la hanche droite de Thiago Silva. Le capitaine est quasi forfait pour le Trophée des champions ».

« Hatem Ben Arfa semble heureux. S’il a aisément trouvé ses marques au sein d’un groupe où on le voit plaisanter avec nombre de ses partenaires, il peine davantage à se montrer incisif sportivement, observe le quotidien sportif. « C’est un diesel », entend-on à son sujet. (…) Devant Leicester (4-0) et contre le Real Madrid (3-1), il était remplaçant. Il semble que, dans l’esprit du nouvel entraîneur parisien, Ben Arfa ne soit pas encore prêt. (…) Le staff lui reprocherait quelques kilos superflus et lui aurait dit d’être vigilant sur ce point, et sur son hygiène de vie en général. »

Pour Le Parisien, lors de la tournée américaine, il y a eu ceux « qui ont marqué les esprits » : « Trapp a été impérial contre le Real Madrid, tout comme Areola contre Leicester, dans des styles un peu différents. Chez les latéraux droits, Thomas Meunier a été assez bluffant. Contre le Real Madrid, le Belge a inscrit un doublé. Face à Leicester, le défenseur a réalisé un grand pont dans la surface juste avant l’obtention d’un penalty, puis il a adressé une passe décisive à Ikoné. On n’a pas eu beaucoup l’occasion de le voir défendre, mais il est une nouvelle arme offensive pour Paris. Son concurrent Serge Aurier a été élu homme du match contre l’Inter Milan en montrant de très belles choses en défense centrale. Une nouvelle page s’ouvre pour lui. Les deux révélations de la tournée sont Jonathan Ikoné et Lorenzo Callegari, 18 ans. »

Et il y a ceux qui « ont perdu des points » : « Sur le plan de l’intégration, le stage a été excellent pour Hatem Ben Arfa. Sur le terrain, en revanche, le bilan est décevant. La période de préparation physique n’est pas non plus propice à l’explosivité et aux dribbles qui font la plus-value de Ben Arfa. Seulement, en le cantonnant à un rôle secondaire, Unai Emery a sans doute voulu lui faire passer un message. Certains membres du staff aimeraient le voir s’affiner et ne le lâchent pas d’une semelle. (…) Sorti de l’ombre d’Ibrahimovic, Edinson Cavani sera le leader de l’attaque cette saison. Il a raté beaucoup de choses lors de son entrée contre l’Inter et de ses 68 minutes contre le Real. Il a ouvert le score sur pénalty et été plus tranchant dans ses courses contre Leicester (…) Javier Pastore devra être beaucoup plus influent pour rayonner à la hauteur du 10 qu’il porte désormais ».

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

nice

Avant d’aller au Parc, Nice surclasse Toulouse et reprend le trône de Ligue 1

La question de ce soir était toute simple : Avec un, trois ou quatre points ...