Nedjari : « Et le PSG était privé de… dix titulaires potentiels »

La mue parisienne méritait plus de visibilité, mais le raté de la LFP dans son choix de ville et son organisation ne l’a point permis, remarque Karim Nedjari, ex-directeur des magazines Sports de Canal Plus.

« La Ligue de football professionnel est parvenue à un exploit rare en cette période frénétique de Jeux Olympiques : rendre invisible son premier événement de l’année. On n’insistera pas sur la réalisation autrichienne qui nous a rappelé les images neigeuses des années 1970 quand les équipes françaises se rendaient dans les pays de l’Est. Le fiasco est tel que la LFP « étudie les suites à donner à ce dossier ». Le communiqué de la Ligue prend soin de préciser qu’elle a été « abusée » par le promoteur autrichien, écrit Nedjari sur son blog Yahoo SportCe premier match officiel de la saison ne méritait pas de sombrer dans les oubliettes de l’actualité. Il a été riche en enseignements. Le PSG a changé d’identité de jeu. Terminé les phases de conservation du ballon. Désormais, les Parisiens pratiquent un jeu plus direct et n’hésitent pas à toucher très vite leurs attaquants. A la perte du ballon, le pressing très haut rappelle le jeu pratiqué par Séville l’an passé. Le PSG cherche à étouffer l’adversaire dans son camp. Les latéraux n’hésitent pas à se projeter très vite aux avant-postes. Ainsi Kurzawa a été impliqué sur les trois premiers buts parisiens avant d’inscrire lui-même le quatrième. La démonstration parisienne a été impressionnante quant on précisera que l’équipe de départ était privée de… dix titulaires potentiels : Thiago Silva, Marquinhos, Verratti, Cavani, Maxwell, Meunier, Matuidi, Rabiot, Krychowiak et de Jesé, qui sera présenté aujourd’hui !! »

À propos Redaction

x

Check Also

Les conséquences de l’élimination de Monaco en Ligue des Champions sur le PSG

Au terme d’une campagne européenne peu reluisante, ponctuée par une lourde défaite sur son terrain ...