PSG / Lyon : Les notes

Ce trophée des Champions était l’occasion pour Unaï Emery de disputer son premier match officiel à la tête du Paris Saint-Germain. Et cette sortie face à l’Olympique Lyonnais fut une réussite puisque le PSG s’est largement imposé (4-1). Après avoir convaincu ses joueurs qui louent la qualité de ses entraînements, les résultats sportifs valident pour l’instant le travail du Basque. Place désormais à la Ligue 1 la semaine prochaine.

Trapp 5/10 : La concurrence est rude entre les gardiens parisiens. Pour l’instant c’est l’Allemand qui semble avoir pris les devants aux yeux du coach. Toutefois, ses premières minutes n’ont pas été à son avantage car il a été coupable d’une erreur de main (5′) sur une frappe de Morel heureusement sans conséquence. Ses relances ont aussi été hasardeuses. Son arrêt (59′) sur une frappe de Cornet rehausse tout de même sa prestation mais la place de gardien n°1 n’est pas encore assurée pour lui.

Aurier 6/10 : Très solide derrière, il a aussi profité des boulevards concédés par la défense lyonnaise pour régulièrement déborder dans son couloir. Dommage qu’il n’ait pas profité de ces espaces en ratant la plupart de ses centres.

David Luiz  7.5/10 : Il n’a pas été très rassurant sur ses premières couvertures de balles mais il a vite rectifié le tir. De la tête, il a été dominateur et ses interventions dans la surface ont été efficaces. A noter un très beau coup-franc lointain qui a mis en difficulté Lopes et de longues relances qui ont souvent trouvé ses attaquants dans la profondeur. Remplacé (76′) par Meunier.

Kimpembe 8/10 : A l’instar de ses matches de préparation, il a réalisé une prestation extrêmement solide en charnière centrale en affichant un sang-froid à toute épreuve. Il s’est fait une frayeur en fin de match en se blessant au poignet.

Kurzawa 9/10 : Quel magistral centre sur l’ouverture du score. Le latéral gauche a tout simplement déposé le ballon sur le pied droit de Pastore qui n’a eu qu’à pousser le ballon au fond des filets. Il ne s’est pas contenté de cette seule action pour briller car il a multiplié les gestes techniques pour se sortir du pressing adverse ou créer du danger devant. Défensivement, les combinaisons de Rafael et et Fékir l’ont parfois mis en difficulté en début de match mais il a tenu le coup. Il a continué de briller en seconde période en se muant cette fois en buteur (54′) sur la quatrième réalisation francilienne. Suppléé (76′) par Maxwell.

Thiago Motta 7/10 : Ses relances courtes et précises ont énormément soulagé sa défense et aéré le jeu. Dans un système à deux milieux défensifs, il a su tirer son épingle du jeu alors qu’il avait peu joué ce rôle sous l’ère Laurent Blanc.

Stambouli 6/10 : Très actif à la récupération, il n’a pas laissé s’exprimer le milieu de l’OL en première période. Il a également su ressortir le ballon proprement par des passes inspirées. Sa seconde mi-temps fut moins aboutie mais l’essentiel était déjà fait.

Lucas 7/10 : Il a beaucoup travaillé pour bloquer le côté droit avec Aurier. Ce boulot défensif ne l’a pas empêché de d’être efficace sur les attaques parisiennes. Percutant balle au pied, il a aussi trouvé le chemin des filets sur le second but (19′).

Di Maria 8/10 : Sa tentative de lob (13′) aurait pu couronner l’Argentin d’un but sublime mais Lopes est intervenu au dernier moment. Ensuite, c’est la barre transversale (23′) qui a sauvé le gardien portugais. A l’image de ces deux actions, il s’est montré très inspiré sur son aile gauche. Il lui a juste manqué de la justesse dans le dernier geste pour marquer mais il se consolera avec une passe décisive pour Ben Arfa. Il a été remplacé (67′) par Verratti qui effectuait son retour après son opération contre sa pubalgie mi-mai.

Pastore 8.5/10 : D’abord buteur (9′) puis passeur décisif, l’Argentin a brillé au poste de n°10. Et encore, il a mal exploité certaines situations en fin de première et en début de seconde période sinon la situation aurait pu être pire pour les Lyonnais. Il a ensuite retrouvé son efficacité en servant parfaitement Kurzawa sur le quatrième but.

Ben Arfa 7.5/10 : Peu à l’aise à la pointe de l’attaque, il a mis du temps avant de rentrer véritablement dans sa rencontre. Il s’est mis en confiance en décrochant pour venir toucher des ballons. Finalement, il s’est signalé sur un geste de classe avec une frappe limpide qui a laissé le gardien lyonnais impuissant sur le troisième but (34′). En confiance, il a alors trouvé son rythme de croisière et fut à l’origine de nombreuses contre-attaques parisiennes.

À propos Christophe Jox

x

Check Also

Contacts entre le PSG et l’AS Roma pour Jesé (La Repubblica)

En difficulté au PSG, la rumeur d’un départ cet hiver en direction de l’AS Roma ...