Revue de presse PSG

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce samedi 13 août 2016.

« De même qu’il était ridicule après le Trophée des champions de décréter que tout avait changé au PSG, qu’une équipe était née sous des auspices offensifs et que la tactique avait enfin le droit de cité dans la capitale, il serait ce matin aventureux d’expliquer que l’équipe parisienne recule dans le jeu ou le degré de « spectacularité ». Le PSG a déçu pour son entrée en matière, n’obtenant qu’une victoire laborieuse. Il a ennuyé dans des proportions inattendues, écrit Dominique Séverac dans Le ParisienUnai Emery, lui, a livré ses premières vérités sur le terrain et en dehors. Il a ainsi choisi Trapp dans les buts et, deux fois de suite, cela ressemble à une hiérarchie. (…) La bonne rentrée de Jesé rappelle que Paris aura du mal à se passer d’un vrai 9, d’un grand Cavani donc, le seul attaquant axial d’envergure de son effectif. Et qu’en cas de pépin, les choix ensuite font quand même un peu peur même si Jesé affiche déjà de belles promesses. »

Les notes du Parisien : Trapp 5 / Aurier 6 / David Luiz 5 / Kimpembe 6,5 / Kurzawa 7 / Thiago Motta 4,5 / Rabiot 5,5 / Pastore 4 / Lucas 4 / Di Maria 6,5 / Ben Arfa 4.

Les notes de L’Equipe Trapp 6 / Aurier 5 / David Luiz 6 / Kimpembe 6 / Kurzawa 6 / Thiago Motta 5 / Rabiot 5 / Pastore 4 / Lucas 4 / Di Maria 6 / Ben Arfa 3.

« Unai Emery a découvert la Ligue 1 hier soir à Bastia et, pour un baptême, ce fut plutôt coton. Le nouvel entraîneur parisien s’attendait à un « contexte hostile », sans doute moins à une opposition tactique aussi délicate à déséquilibrer. À l’arrivée, il retiendra la victoire, sa première en Ligue 1, la première, aussi, pour les débuts d’un coach parisien sous l’ère QSI puisque Antoine Kombouaré s’était incliné, alors que Carlo Ancelotti et Laurent Blanc avait concédé un résultat nul, rappelle L’Equipe. Hier, en Corse, les imperfections étaient encore nombreuses. Pendant plus d’une heure, les Parisiens ont été incapables de transpercer une formation adverse dans un dispositif en « sapin de Noël ». (…) Si ce premier succès du PSG en Championnat, plutôt laborieux, ne remet pas en question les louanges de sa pré-saison, il souligne un peu plus l’absence d’une deuxième véritable pointe dans l’effectif. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Omeyer prolonge jusqu’en 2018

Le Paris Saint-Germain Handball a officialisé la prolongation d’une année supplémentaire du contrat de Thierry Omeyer ...