Revue de presse PSG: Cavani, Bastia, al-Khelaifi, Blanc….

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce jeudi 11 août 2016.

« Le PSG pourrait débuter sa saison sans Edinson Cavani. Touché à une cuisse, l’Uruguayen n’a toujours pas pu participer à une séance complète avec le groupe, constate Le Parisien. Sa participation au déplacement sera décidée ce jeudi matin. (…) Pas certain que Jesé puisse pallier d’entrée l’éventuelle absence de Cavani. L’Espagnol n’aura participé qu’à trois séances avec ses nouveaux coéquipiers et n’a plus été aligné depuis le PSG/Real Madrid le 28 juillet. Un match où il n’avait disputé que la première période. Hatem Ben Arfa devrait débuter en pointe comme il le fait depuis le début de la préparation. En défense centrale, Kimpembé pourrait être de nouveau associé à David Luiz en l’absence de Thiago Silva. Verratti postule à une place de titulaire au côté de Thiago Motta. A moins que le nouvel entraîneur parisien ne choisisse de lancer Krychowiak. Emery n’a en revanche rien laissé transparaître de ses choix au poste de gardienL’équipe probable contre Bastia : Trapp ou Areola – Aurier, Kimpembé, David Luiz, Kurzawa – Thiago Motta, Verratti ou Krychowiak – Lucas, Pastore, Di Maria – Ben Arfa. »

« Vu de France, l’épisode n’était pas forcément perçu comme une humiliation. Mais au Qatar, l’élimination du PSG contre le Manchester City d’Abu Dhabi a été vécue comme une honte absolue, un moment de grande détresse, affirme L’Equipe. Sur les réseaux sociaux locaux, l’émirat voisin du Moyen-Orient a publié des messages moqueurs et même un peu plus. À Doha, le cheikh Tamim ben Hamad al Thani est alors entré dans une grande colère : il allait donc avoir une discussion avec Nasser al Khelaïfi. Elle intervient quelques jours après qu’il ait annoncé le maintien en poste de Laurent Blanc, le 23 avrilau soir de la victoire en Coupe de la Ligue. Et voilà le président du club qui révèle, dans un entretien au Parisien, le 3 juin, « de gros changements ». Ils lui ont été imposés par son patron. Depuis la défaite à City, Doha se montre plus interventionniste. On y juge, sur des critères propres, Blanc unique responsable de l’élimination en C1. Il fallait donc s’en séparer, peu importe le prix. Il fallait aussi redonner un peu de « glamour » au PSG, ce qui explique la nomination surprise de Patrick Kluivert au poste de directeur du football. »

« Le jour où Nasser al-Khelaïfi a annoncé de profonds changements, Laurent Blanc était en vacances à New York, la tête à la préparation de la saison suivante, poursuit le quotidien sportif. Son licenciement du club de la capitale digéré, il n’envisage pas, pour le moment, de s’installer sur un banc dans l’immédiat. (….) Évidemment, il est sondé sur ses intentions, ses envies. D’abord jouer au golf, sa passion. Sans doute dans le sud de la France. (…) Après avoir dirigé un club de la dimension du PSG pendant trois ans, le Cévenol n’a pas l’intention d’accepter la première offre venue. (…) Le triple champion de France avec Paris, qui ne s’est toujours pas exprimé depuis son départ, est également devenu une cible de certains médias, qui le rêvent en consultant. C’est notamment le cas de Canal +. Mais il n’a jamais vraiment porté dans son cœur les anciens footballeurs devenus un peu trop critiques sur les ondes ou à la télé. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

larque

Larqué :  » S’il y a des gens censés dans la Commission de discipline de la LFP… »

Jean-Michel Larqué boucle la boucle de la polémique autour du carton jaune reçu par Edinson Cavani ...