[13/9] Revue de presse PSG

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce mardi 13 septembre 2016.

« Le temps ne joue pas pour lui et Unai Emery le sait. Après un début de saison contrasté et nourri par des décisions étonnantes, l’entraîneur du PSG est attendu au tournant, lance L’Equipe. L’Espagnol tarde à mettre ses idées et principes en application, revenant par séquences au 4-3-3 de son prédécesseur. Ce qui donne le sentiment, à l’heure du tour du propriétaire, d’une forme de «ni, ni» : ni football de possession, ni football de transition, alors que les recrues passent l’essentiel de leur temps sur le banc. (…) Les Parisiens ne sont plus tout à fait des ogres qui punissent leur adversaire à la première erreur venue (…) En dépit d’une sérénité déclarée, le Basque avait les yeux qui brillaient, hier en conférence de presse, et la bascule facile du français vers sa langue maternelle. Il sent la pression, inévitablement. Peut-être le contraindra-t-elle à aller au bout de ses idées ce soir, à aligner les meilleurs et à ne plus faire cas des statuts. Il devrait ainsi titulariser Grzegorz Krychowiak, sa recrue, son choix, aux dépens de Thiago Motta, le patron du vestiaire. Il va aussi laisser en tribunes Hatem Ben Arfa, dont il juge les performances insuffisantes. »

« La base arrière parisienne apparaît diminuée à quelques heures de la réception d’Arsenal, poursuit le catastrophiste quotidien sportif. Thiago Silva est rétabli de sa blessure à une hanche. Le capitaine aurait pu jouer vendredi face à Saint-Étienne , mais le staff a préféré lui accorder quatre jours de plus afin de parfaire son retour pour ce soir. »

« La situation ne s’arrange pas entre l’entraîneur parisien Unai Emery et Hatem Ben Arfa. Le premier a décidé d’écarter le second du groupe de dix-huit joueurs retenus, écrit Le ParisienLe technicien sera interrogé ce mardi soir après la rencontre sur ce choix surprenant que d’aucuns analyseront comme une volonté d’humilier la recrue phare du PSG cet été. (…) Unai Emery joue une grosse part de sa crédibilité sur ce dossier. Au moment où son équipe cherche des repères et produit un jeu peu reluisant, Ben Arfa était l’un des rares joueurs capables d’enflammer le Parc des Princes. Il a décidé de s’en passer. En cas de défaite ce soir, ce choix sera très lourd à assumer. »

« Le PSG est dans une période de changement. Il a perdu Ibra. Il doit s’adapter à un nouveau coach. Paris n’est pas favori, juge Rémy Garde dans le journal francilien. Comme le PSG a beaucoup de moyens, on voudrait tout, tout de suite, mais il va monter en puissance. Après le départ d’Ibra, il faut un certain temps pour retrouver un fil rouge et un équilibre. Ça ne veut pas dire que le PSG ne sera pas là au printemps. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

[Sondage] LDC : Parmi les 6 adversaires potentiels, lequel souhaitez-vous face au PSG ?

En huitièmes de finale de la Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain tombera sur du ...