[16/9] Revue de presse PSG : Thiago Silva, Marquinhos, gardiens, Ben Arfa…

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce vendredi 16 septembre 2016.

« Thiago Silva a retrouvé les terrains mais fait toujours grise mine. En cause : sa non-participation aux JO de Rio et l’absence de discussion pour sa prolongation de contrat, écrit L’EquipeIl est actuellement lié avec le PSG jusqu’en juin prochain, sachant qu’une année supplémentaire s’ajoutera automatiquement en cas de qualification du PSG pour la prochaine C1. Si les discussions ont été mises en stand-by, c’est à cause de l’arrivée cet été de Patrick Kluivert. Le directeur du football parisien a souhaité prendre son temps. Compte tenu de sa rémunération (qui avoisine 1M€ brut mensuel), la direction parisienne souhaite être certaine qu’il fait bien partie des plans futurs d’Emery. Aujourd’hui, les pourparlers n’ont pas repris. Cette situation le contrarie, à tel point qu’il se pose des questions sur son avenir à Paris. Il a prévu de faire un point pendant la trêve hivernale. L’agent du joueur, Paulo Tonietto, estime que « ce n’est pas le moment de parler de ça » mais il convient : «Nous allons voir comment la situation va évoluer d’ici décembre. Tout est possible.» Parmi les scénarios, le joueur n’exclurait pas un départ, la presse brésilienne évoquant un retour à l’AC Milan. Tonietto ne confirme pas mais il admet : «Il a un contrat et on peut faire beaucoup de choses avec un contrat.» L’entourage du joueur estime que si les deux parties sont dans cette situation aujourd’hui, le PSG en porte une large responsabilité. Une analyse évidemment pas partagée par la direction sportive parisienne. «Ce n’est pas parce que l’on a considéré qu’il n’y avait pas urgence à finaliser les premières discussions que l’on ne souhaite pas prolonger Thiago», a-t-on fait savoir hier. »

« Outre l’offensive possible de l’AC Milan qui espère le retour de Thiago Silva, le PSG devra peut-être aussi faire face cet hiver au pressing du FC Barcelone, qui n’a toujours pas abandonné l’idée de recruter Marquinhos. De sources brésiliennes, le Barça a même prévu de faire une offre de 60M€ lors du mercato d’hiver. Et le joueur ne serait pas insensible à l’idée, ajoute le quotidien sportif. Le PSG, qui a acheté Marquinhos 31,4 M (hors bonus) à l’AS Rome en juillet 2013, n’a néanmoins aucune intention de s’en séparer. »

« C’est une situation assez inédite en Europe. A Paris, il n’y a pas de hiérarchie chez les gardiens. Ni même un partage des rôles, s’étonne Le ParisienAvec Emery, c’est la loi du plus fort appliquée au quotidien. Pour les départager, le Basque accorde une attention toute particulière aux séances d’entraînements. »

« Ce n’est plus un affront, c’est une gifle ! Pour la deuxième fois de la semaine, Hatem Ben Arfa a été mis à l’écart du groupe parisien, ajoute le quotidien francilien. Pour ce déplacement en Normandie, il a préféré convoquer Jean-Kevin Augustin. (…) Cette fois, la mise au ban de l’ancien Niçois prend une tournure plus personnelle. Comme s’il s’agissait d’une sanction. Mais pour quel motif au juste ? Hatem Ben Arfa assure-t-il le service minimum à l’entraînement ? Ne serait-il en ce début de saison que le fantôme du joueur génial qui a illuminé la L1 l’année passée ? Vendredi dernier, il était pourtant titulaire. Sans jamais faire de merveilles, le numéro 21 du PSG n’avait pas démérité et n’avait surtout pas souffert de la comparaison avec Jesé. Reste l’hypothèse d’un profond problème relationnel entre Emery et Ben Arfa. Pendant tout le mois d’août, les échos venus du camp des Loges faisaient état d’un traitement spécial réservé à Ben Arfa. «Emery est toujours sur son dos, il n’arrête pas de le remettre en place et de le critiquer, y compris devant ses coéquipiers», entendait-on. Ben Arfa encaissait tant bien que mal les critiques. Aujourd’hui, le nouvel entraîneur parisien semble avoir choisi une autre stratégie. Celle de la rupture ? »

« Il rêvait de tutoyer les étoiles en quittant Nice pour Paris cet été, mais Hatem Ben Arfa doit commencer à s’interroger sérieusement sur la justesse de son choix, lance l’AFP. L’attaquant international, déjà écarté mardi pour le match de Ligue des champions contre Arsenal (1-1), a une nouvelle fois été évincé par son entraîneur. Pourtant le PSG, très décevant en championnat et frustré en Ligue des champions, doit impérativement retrouver le chemin du succès, sous peine de voir la pression sérieusement s’intensifier autour de son entraîneur espagnol. La litanie des mauvais résultats (3 rencontres sans victoire, toutes compétitions confondues) et la 7e place en L1 font tache pour le richissime club parisien et n’en finissent pas d’interroger sur le nouveau cycle enclenché avec l’arrivée d’Emery et les départs de Laurent Blanc et de la superstar Zlatan Ibrahimovic. D’autant que Ben Arfa, 29 ans, a été la tête de gondole du recrutement parisien cet été… »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Cavani : « J’espère que les choses se régleront pour que je reste »

Edinson Cavani entend poursuivre sa carrière au PSG, son message et simple et clair. Reste ...