[22/9] Revue de presse PSG : Ben Arfa, Rabiot, Deschamps…

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce jeudi 22 septembre 2016.

« A 21 ans, Adrien Rabiot entame sa cinquième année chez les professionnels et semble avoir déjà vécu plusieurs vies au PSG, estime Le ParisienIl y a encore un an, à la même époque de la saison, le fleuron du centre de formation parisien était ainsi abonné au banc de touche. Douze mois plus tôt, en 2014, son statut était encore plus précaire. Après un transfert avorté à l’AS Rome et parce qu’il traînait la jambe pour prolonger son contrat, Rabiot avait été placé en quarantaine par la direction du club, en marge du groupe de Laurent Blanc. Aujourd’hui, cette époque tourmentée semble derrière lui. Avec l’arrivée d’Unai Emery, l’enfant de Saint-Maurice, lié au PSG jusqu’en 2019, a retrouvé le sourire et découvre un nouveau costume de titulaire à part entière. Depuis le début du championnat, à Bastia, il cumule ainsi six matchs sur sept possibles dans le onze de départ. Plus question dans ce contexte d’agiter des envies de départ. (…) Quant à l’équipe de France, le sujet est encore un peu sensible, le sélectionneur national n’a pas l’air pressé d’ouvrir la porte. »

« Non retenu pour les trois derniers matchs de son club, Ben Arfa a vu une tempête médiatique se déclencher et enrichir la chronique d’un personnage définitivement à part, écrit L’EquipeAucune sanction disciplinaire derrière cette mise au ban. Emery et son joueur ont discuté en fin de semaine dernière. Ce que l’ancien technicien ne dit pas devant les médias, c’est qu’il tient parfois, en tête à tête, mais aussi devant les coéquipiers du gaucher lors des séances de travail, des propos plus sévères, voire cassants. Il a déjà dit à Ben Arfa : «Tu n’es pas Messi», «Si c’était le cas, je ne te parlerais même pas» ou encore «Tu n’es pas capable de faire gagner l’équipe à toi tout seul». Ben Arfa a bien tenté de le convaincre du contraire. En vain pour l’instant. (…) En début de saison, Emery faisait confiance à Ben Arfa. Mais le résultat n’est pas à la hauteur de ses attentes. L’impression est renforcée par ce qu’il observe à l’entraînement. Lors de certains exercices, Ben Arfa manque d’application, ne fait pas ou mal ce qu’il attend de lui, notamment le repli défensif. (…) En attendant, Ben Arfa a demandé à voir Nasser al-Khelaïfi. À l’étranger actuellement, le président parisien ne pourra pas le rencontrer tout de suite. Son conseiller Michel Ouazine aurait depuis rencontré Patrick Kluivert et Olivier Létang. L’annonce du groupe retenu pour le voyage à Toulouse demain livrera un premier élément de réponse. La récente discussion avec la direction sportive et le soutien de Debbouze mardi auront-ils produit un premier effet salvateur ? Sauf défections en nombre dans le secteur offensif, ce n’est pas assuré. D’autant, que sans lui, le PSG vient d’inscrire neuf buts en deux matches. »

« Si Ben Arfa n’a pas été retenu pour l’Euro, c’est aussi parce que l’attaquant voulait être assisté par un ancien joueur pro reconverti dans les médecines alternatives pendant la compétition, révèle le quotidien sportif. Ben Arfa, qui estime Pierre Maroselli – qui se présente comme un magnétiseur – essentiel dans son retour au premier plan et son équilibre, a fait de sa présence à ses côtés une condition sine qua non à sa sélection. Quand Deschamps lui a expliqué qu’il lui était impossible de répondre favorablement à sa requête, Ben Arfa lui a tranquillement répondu que, dans ces conditions, il ne participerait pas à l’Euro. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

24-03-2016 SPO- PSG HANDBALL VS HBC NANTES

Le PSG Handball perd 35-32 face à Barcelone

Le PSG Handball est tombé 35-32 au Palau Blaugrana face à Barcelone. Une défaite qui empêche les ...