#BP « Debout les morts ! » par Olivier M.

Nous vous proposons depuis plusieurs mois d’être un « Blogueur Parisien » (lire ici), Olivier M. nous propose un nouveau billet.

[Celui-ci, comme tous les autres, de tous les blogueurs, n’engage que son auteur. Canal Supporters ne relaie pas, ne valide pas, ne censure pas, il propose un point de vue de supporter, son analyse, sa grille de lecture, vous disposez, analysez, jugez. Pour que vive le débat. Bonne lecture.]

« Debout les morts ! »

Si vous croyez que ça me réjouit de voir le début de saison du PSG répondre à mes inquiétudes et bien vous vous trompez. Je ne suis pas devant ma télé à prier qu’il perde pour que j’ai raison. Je ne me repais pas des avis sans nuances des « experts » et autres consultants de tous poils, procureurs invariablement à charge, oublieux de leur passé pas si glorieux qu’ils le pensent, aigris ou sentencieux, confits dans leur auto satisfaction, assis sur leur pattes de derrière et qui baissent aussi vite le pouce aujourd’hui qu’ils le lèveront demain, brossant le beauf dans le sens du poil en annonçant la fin du monde. Je ne lis pas avidement la presse sportive qui n’attend que ça pour nous vendre « la crise », le coach « sous pression » et le match « de la dernière chance ». Quelle importance peut-on donner à ces jugements sommaires quand on sait qu’on les relira d’une fesse distraite le lendemain en les décrochant du clou planté dans le mur des toilettes du bout du jardin?

Non, aucune satisfaction devant ce mercato raté. Ces « recrues » rivalisant d’insignifiance. Cette navrante bouillie de football. Ce spectacle désolant d’un coach désemparé, incapable de faire les bons choix tactiques et humains avant, comme de les corriger pendant. Nos joueurs perdus entre un nouveau projet de jeu inadapté et inabouti et un retour inassumé à l’ancien. J’en crève plutôt, ça oui ! Et j’en veux aux « apprentis sorciers » responsables de ce gâchis.  Comment a-t-on pu passer en quelques semaines de l’équipe de tous les records au niveau national à ça ? Comment a-t-on pu casser la machine de guerre parfaitement adaptée au « challenge » de la L1, frileuse et bétonneuse, au point que l’adversaire était déjà battu dans sa tête avant même le coup d’envoi, alors qu’aujourd’hui il vient en pensant « qu’il y a un coup à faire » ? Ce n’était pas suffisant ? Il fallait « faire mieux » ? Et, pour ça, jeter forcément le bébé avec l’eau du bain ? Résultat : On n’en n’est même plus aujourd’hui à espérer faire déjà aussi bien, mais à se demander jusqu’où on va descendre plus bas !

Mais il faudrait, paraît-il, attendre ? Alors que l’intéressé, avec un courage qui l’honore, déclare : « Je n’ai pas de méthode, il n’y pas de difficulté à assimiler quoi que ce soit. ». De toute façon, vous croyez vraiment que NAK va patienter longtemps, lui ? Alors qu’il a déjà un carton jaune, après sa prolongation/licenciement à 20 bâtons ! Et qu’il a fixé des objectifs élevés tandis qu’une année de transition aurait été justifiée. Or s’il ne connaît pas grand-chose en foot notre Président, en politique, c’est un as. Qui sait qu’Emery est le dernier fusible qui le protège de l’ANPE. Et qui a donc déjà prévu le parapluie de rechange. Il s’appelle Patrick Kluivert. Vous savez, l’EFNI (Emploi Fictif Non Identifié) recruté à la surprise générale. Pas pour faire le DS, bien sûr, à quoi ça sert que Nasser il se décarcasse ! Quelles compétences et expériences aurait-il d’ailleurs pour ça ? Non, lui, son casting, c’est pompier de service. Lui l’ex Star du jeu. L’attaquant de classe du Barça. Connu mondialement. Polyglotte. Bon communicant. Avec un diplôme d’entraîneur et une expérience du haut niveau comme adjoint de Van Gaal avec les Pays Bas de 2012 jusqu’à la demi finale du Mondial 2014. Le porteur d’image internationale idéal pour relayer Zlatan et relancer le « Dream Bigger ».

Si Emery ne redresse pas la barre très vite, on ne se demandera bientôt plus si, oui, il va dégager mais, seulement quand Kluivert le remplacera. Heureusement pour lui se présente un de ces matchs qui peuvent lui permettre d’éteindre l’incendie et de gagner un peu de temps. L’entame de la phase de Poule de la LDC dont il doit sortir 1er pour ensuite aller en demies. Contre Arsenal, un adversaire de prestige. Mais toutefois plus sur le papier que sur le terrain. Avec un début de saison aussi laborieux que celui du PSG : 7 points sur 12 pour chacun. Et si finalement la réponse était dans les pieds des joueurs ? Vont-ils lâcher Unaï comme ils l’ont fait avec Lolo face à City ? Vont-ils se dépouiller pour lui sur le terrain car, comme dit leur coach, le système c’est bien mais l’animation c’est mieux ? Comme je regrette d’être si loin du Parc pour ne pas vivre ça là bas. Je l’ai tellement vu souvent revenir de l’enfer notre PSG que je veux encore y croire. Debout les morts ! Et si les morts vivants qui viennent là comme au spectacle pouvaient se réveiller aussi on pourrait peut-être les appeler supporteurs.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

trapp-lucas

Kevin Trapp et Lucas Moura en session freestyle avec la Team S3 de Séan Garnier

Adidas a publié une vidéo de l’équipe de freestyle de Séan Garnier qui a convié ...