[ITW CS] Andrew Gibney: « Le PSG peine à avoir des supporters hors de France »

Le PSG a rayonné en France, notamment sous l’ère Canal Plus. Retombé dans un triste anonymat, le club de la capitale à vécu de longues années très difficiles. Mais depuis, les supporters ont mangé leur pain noir et l’arrivée de QSI a largement changé la donne. Connu et respecté, le PSG fait désormais partie des grands clubs européens et attire l’œil des différents médias mondiaux. Une analyse que ne partage pas Andrew Gibney, journaliste pour le Bleecher Report, Four Four Two et rédacteur-en-chef de FrenchFootballWeekly, dans un entretien qu’il nous a consacré.

« Avant QSI, personne, surtout en Angleterre, ne pensait ni ne parlait du PSG. Les Parisiens ne représentaient pas une force en Europe, ni même en France. Un grand nom, certes, mais sans substance sportive. L’intérêt est définitivement corrélé avec l’implication de QSI, mais l’engouement est surtout lié à l’arrivée de Zlatan. Il a porté très haut l’intérêt du PSG. Grâce à lui le PSG est une équipe respectée et regardée. Quoi qu’il en soit, l’intérêt existe uniquement en Ligue des Champions même si de plus en plus de personnes sont intéressées par le PSG en Ligue 1, mais le ratio reste faible à cause de la domination sans partage du club de la capitale, ce qui rend difficile l’attrait pour ce championnat. En Ligue des Champions, les gens veulent savoir comment le PSG va s’en sortir, si leur domination aura des effets bénéfiques en Europe, si cela leur permettra de gagner. »

Si en France, le PSG est craint et adoré à la fois, il n’est pas forcément très apprécié Outre-Manche comme l’analyse le journaliste.

« Le PSG, parce qu’il évolue en Ligue 1, n’est pas perçu en Angleterre comme l’une des toutes meilleures équipes . Ils ne seront pas aptes à dominer l’Europe à cause du frein que peut représenter le championnat français. Sans Zlatan, l’engouement a été freiné, accentué par le nul face à Saint-Etienne. Le PSG peine à avoir des supporters hors de France. Ils ont battu Chelsea, mais c’était un bien faible Chelsea. S’ils perdent face à Arsenal, peu penseront que le PSG est toujours une grosse équipe. Même s’ils battent le Real, le Barça, le Bayern, les gens les verront juste comme une équipe très fortunée mais pas forcément avec beaucoup de qualités. »

 

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Retour sur… PSG / Nice du 27 avril 1997

C’est un PSG blessé qui s’apprête à recevoir demain l’OGC Nice, actuel leader de la ...