[ITW CS] Sabaly: « A la fin du prêt, on discutera tous ensemble »

Youssouf Sabaly, prêté un an, a pris la direction des Girondins de Bordeaux après avoir évolué deux ans à Evian-Thonon Gaillard et une saison au FC Nantes. Le latéral droit évoluera donc sous les ordres de Jocelyn Gourvennec en Gironde, où Jérémy Ménez l’a rejoint. Contacté par nos soins, Youssouf Sabaly a évoqué son intégration en Aquitaine mais également l’arrivée de Thomas Meunier acheté au Club de Bruges pour concurrencer Serge Aurier.

Canal Supporters : Youssouf, tu es arrivé à Bordeaux début août, tu es donc arrivé dans un nouveau groupe, un nouvel environnement. Comment s’est passé ton intégration à Bordeaux ?
Youssouf SabalyTrès bien. Il y a un bon groupe, assez jeune. Le staff et le groupe m’ont tous très bien accueilli.

Pourquoi avoir choisi les Girondins de Bordeaux ?
YS : C’est un club que j’apprécie, depuis tout jeune même puisque je les suivais beaucoup. Le cadre de vie me plaisait, je venais souvent en région bordelaise lors de ma jeunesse. Et surtout le projet que l’on m’a proposé était plaisant.

Il y a peu, Pascal Dupraz, que tu as connu deux ans à Evian, a été très élogieux à ton égard, vantant tes qualités de joueur mais également humaines. Quelle a été ta réaction suite à ses propos ?
YS : Pascal Dupraz est quelqu’un de sincère, ça me fait donc très plaisir. C’est quelqu’un que j’apprécie énormément.

Voilà donc un mois que tu portes le maillot au scapulaire, les méthodes d’entraînement, la façon de voir le jeu sont forcément différentes entre entraîneurs. Jocelyn Gourvennec a brillé à Guingamp, que t’a t-il demandé à ton arrivée?
YS : On a discuté du projet, c’est quelqu’un de très sérieux.  Il n’y a pas eu de demandes précises, il a sa façon de voir le jeu. Il m’a demandé de bien défendre, de répéter ce que j’ai appris au centre de formation c’est à dire bien défendre avant d’attaquer.

Tu as pu retrouver Jérémy Ménez que tu as un peu côtoyé au PSG. Avez-vous parlé entre vous du club de la capitale ?
YS : Pas énormément. Quand on s’est revu la première fois, oui forcément. Mais on est aujourd’hui à Bordeaux, on reste concentrés sur Bordeaux.

Cet été on a entendu qu’il existait plusieurs autres offres te concernant, notamment de clubs étrangers.
YS : En Angleterre oui. Mais Bordeaux m’a plu, le projet m’intéressait plus que les autres. Ce n’est pas forcément le pays et le championnat qui m’a aidé à me décider, mais vraiment le projet.

Tu sors de trois saisons en prêt, trois saisons convaincantes, comment as-tu pris l’arrivée de Thomas Meunier, latéral droit également et venu concurrencer Serge Aurier ?
YS : La concurrence fait partie du foot, je l‘ai bien pris. J’ai eu des discussions avec le club qui m’a dit qu’il souhaitait conserver deux joueurs expérimentés (Aurier & Meunier). On a discuté de ma situation, et on a décidé ensemble d’un prêt.

Tu disposes désormais d’une bonne expérience en L1 mais tu n’es plus appelé en Bleu depuis 2014. Gardes-tu malgré tout des objectifs en sélection ?
YS : J’ai effectué une sélection chez les Espoirs mais aujourd’hui ma priorité reste Bordeaux afin de faire une bonne saison et ensuite je verrais mes objectifs internationaux, une étape à la fois, aujourd’hui je reste concentré sur Bordeaux.

Tu n’as pas encore effectué de match officiel avec le PSG. Quels sont tes objectifs avec le club ?
YS : Pour le moment c’est trop tôt pour en parler, mon objectif c’est vraiment de bien jouer avec Bordeaux et à la fin du prêt on décidera tous ensemble de mon avenir avec le PSG.

Le PSG a perdu 3-1 face à l’AS Monaco, tu peux nous livrer ton analyse ?
YS : Je n’ai pas pu voir le match mais ce que je sais c’est que ça arrive a tout le monde de perdre un match, la défaite fait partie du foot, il n‘y a pas de raison particulière. Il y a un excellent groupe avec d’excellents joueurs. Il faut savoir accepter la défaite, c’est rare de rester invaincus toute une saison. Le PSG est une grande équipe, forte mentalement, ils relèveront la tête.

Le PSG reste sur 2 quadruplés, cette saison démarre différemment. Pourtant, le PSG reste le grandissime favori en France. Penses-tu que le club pourra réitérer ses exploits ?
YS : Je suis pas très bon au niveau des pronostics, j’espère qu’ils gagneront le plus de titres possibles comme à leur habitude.

Et au niveau européen ? Le PSG échoue chaque année au même stade. Penses-tu que le club peux aller plus loin cette saison ?
YS : Ils ont la possibilité d’y arriver, et le groupe pour. J’espère une finale. Je le répète, ils ont toutes les cartes en mains pour y arriver.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Dante : « Même si nous gagnons à Paris, nous ne serons pas encore champions »

Interrogé par Kicker sur les difficultés actuelles de son ancien club le Vfl Wolfsburg, Dante ...