Jean-Michel Aulas milite pour les quotas en Ligue 1

Si les quotas, jusqu’à hier, ramenait inlassablement à Laurent Blanc, désormais c’est une toute autre histoire. Dans le but d’atténuer l’hégémonie parisienne, des quotas pourraient être imposés par la LFP sur le nombre de joueurs formés au club et en France. Permettant ainsi au PSG de distribuer son argent en France et non à l’étranger, cette réforme amènerait au sein des autres clubs de Ligue 1, par la même occasion, une perte de leurs meilleurs joueurs qui pourraient servir au PSG dans le but de remplir les quotas, même si la formation parisienne livre depuis quelques temps des joueurs à fort potentiel. Malgré tout, cette option risque fort de se réaliser comme le clame et le souhaitebJean-Michel Aulas dans les colonnes du Point.

« C’est une mesure juste et équitable, d’intérêt général, qui permet d’imposer les règles de fair-play financier à ceux qui ne les respectent pas, sans nommer quiconque ! Il y a une très grande majorité de présidents de club de L1 qui sont favorables à ces quotas parce qu’ils incitent à acheter français et à faire circuler l’argent entre les clubs français plutôt que de l’envoyer à l’étranger. C’est davantage une mesure d’intérêt général que d’intérêt particulier pour gêner tel ou tel club, même si elle permettrait de réguler l’énorme masse salariale du Paris SG, pas loin de 300 millions d’euros par an, qui gêne les clubs français et fausse la concurrence dans le championnat. A court terme, c’est vrai que ce n’est pas dans l’intérêt du PSG. Mais à moyen terme, elle valoriserait son excellent centre de formation. »

 

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Monaco inflige un 0-4 aux Girondins

Sidibé (2e), Falcao (4e), Monaco a rapidement fait le break à Bordeaux. Le Tigre s’est ...