La différence pour Courbis, c’est que Cavani était épaulé hier

Edinson Cavani n’est pas ce genre d’attaquant qu’on laisse seul, en point d’ancrage, ou capable de tenir un ballon. Le Matador doit être entouré, épaulé d’attaquant(s). A Caen, Lucas et Di Maria étaient ceux-là, remarque Rolland Courbis. Et l’Uruguayen était à la conclusion, en première intention.

« Il ne faut pas passer d’une extrémité à une autre avec Cavani. Sa mi-temps est une bonne chose pour lui et le PSG mais la nouveauté hier pour moi, c’est que Cavani avait à côté de lui, un attaquant qui apportait du danger, Lucas. Mais aussi Di Maria. Hier, il y avait un trio offensif. Tu peux te permettre quand tu es le PSG de jouer avec 3/4 attaquants, surtout en L1, a commenté sur RMC le Coach. Cavani doit être une pointe, et qu’il n’en fasse pas trop. Avec deux autres attaquants, pas tout seul, il ne sait pas le faire. Il ne peut pas être le seul attaquant d’une équipe qui prétend gagner la C1. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Contacts entre le PSG et l’AS Roma pour Jesé (La Repubblica)

En difficulté au PSG, la rumeur d’un départ cet hiver en direction de l’AS Roma ...