Lair : « La transition pour moi, c’est du pipeau, des discours de façade »

Après quatre saisons sous les ordres de Farid Bentiti, sans trophée, le PSG débute l’ère Patrice Lair avec un premier match officiel ce samedi à 19h00. Ce sera à Albi, et la première journée de D1. L’ancien  coach lyonnais entend bouleverser les habitudes, à commencer par les réceptions de Marseille, Juvisy, Montpellier et Lyon au camp des Loges.

« On a encore beaucoup de lacunes, surtout au niveau tactique. Mais on a fait une préparation intéressante dans le travail, le sérieux, l’investissement, les résultats. Il y a un groupe de
qualité. Les jeunes ont bien intégré le projet de jeu, elles s’accrochent, et les anciennes jouent leur rôle de leader, explique le technicien au Parisien. Un groupe traumatisé ? Je l’ai ressenti à mon arrivée. Quand vous rencontrez des joueuses qui sont en pleurs et qui veulent partir… »

« Il ne faut pas se prendre pour d’autres parce qu’on joue au PSG, poursuit l’entraîneur. Aujourd’hui, nous ne sommes pas un grand club au niveau de la section féminine, qui n’a pas de palmarès. On doit pouvoir remporter des titres et même la Coupe d’Europe un jour. Je démarre toujours un championnat pour finir premier. La transition pour moi, c’est du pipeau, des discours de façade. Je n’ai pas peur de Lyon, ni d’aucune équipe. (…) Je me bats pour qu’on existe. Mais j’ai besoin de l’adhésion des joueuses car je ne serai crédible qu’avec les résultats. A elles de répondre sur le terrain. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Griezmann

Griezmann : « La Ligue 1, plus tard »

Désormais attaquant d’envergure internationale, Antoine Griezmann fait saliver plus d’un club, dont le PSG qui a ...