Lucas : « Pour les supporters, pour les « Européens », il me manque encore les statistiques »

Lucas (24 ans) évolue en tant que joueur et en tant qu’homme. Il s’est ainsi doté d’une carapace, pour se préserver des critiques gratuites.

« La critique vient quand il y a une défaite ou un match nul. Cela ne change rien pour moi car quand je fais un bon match, je suis le meilleur et quand on perd je suis nul et on dit que je n’ai pas le niveau pour jouer au PSG. Cela ne me touche pas, explique l’ailier brésilien à GoalJ’écoute les critiques quand je sens qu’elles sont correctes et que les gens ont raison. Pour moi le football s’analyse sur les 90 minutes : combien de ballons j’ai récupérés, sur combien d’actions où je suis impliqué se sont terminées par un but… pas seulement les passes décisives et les buts. Pour les supporters, pour les « Européens », il me manque encore les statistiques avec des buts et des passes décisives pour dire que je suis un grand joueur. J’essaye d’améliorer ça même si j’ai toujours dit que je n’étais pas un buteur. J’ai mis 13 buts la saison dernière, c’est déjà bien je pense. Mais je vais tout donner pour améliorer ça. »

Malgré des débuts difficiles, Lucas croit aux chances du club en C1 : « On a la capacité et la qualité pour arriver plus loin, c’est notre objectif, notre rêve. On doit progresser pendant la saison, on doit se servir du championnat pour y parvenir, et je pense qu’on peut arriver plus loin et pourquoi pas gagner la Ligue des champions. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

nice

Avant d’aller au Parc, Nice surclasse Toulouse et reprend le trône de Ligue 1

La question de ce soir était toute simple : Avec un, trois ou quatre points ...