Praud pense que des cadres de l’équipe veulent la tête d’Emery

Pascal Praud prend-t-il ses désirs pour des réalités ? Voit-il juste ? Pour le journaliste, des cadres de l’équipe veulent la tête d’Emery…

« Toulouse, c’est la pire rencontre livrée par le club sous l’ère Al-Khelaïfi, pire que l’élimination par Evian en février 2013, pas de jeu, pas de leaders, pas d’âme. Personne ne semble concerné. A moins qu’il ne s’agisse d’un lâchage en règle d’Unaï Emery, lance le journaliste sur son blog. Et si aucun des tauliers, ni aucun des autres joueurs du vestiaire, ne voulait adhérer à la méthode et au système du technicien basque ? Où étaient Edinson Cavani, Serge Aurier, Angel Di Maria et Thiago Motta ? Il est permis d’avoir des doutes sur leur volonté de bien faire et d’imaginer qu’ils ont une idée derrière la tête : qu’Emery déguerpisse le plus rapidement possibleJe ne veux pas m’acharner sur le successeur de Laurent Blanc qu’il m’arrive, soit dit en passant, de regretter. Je répète que je me méfie, dans la vie, des idéologues, et en football, des théoriciens.(…) En virant Hatem Ben Arfa du groupe depuis quatre matches, en traitant l’ex-Niçois comme un pestiféré, Emery dévoile un trait de sa psychologie : la radicalité. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

larque

Larqué :  » S’il y a des gens censés dans la Commission de discipline de la LFP… »

Jean-Michel Larqué boucle la boucle de la polémique autour du carton jaune reçu par Edinson Cavani ...