PSG / ASSE : Les notes

 

Pour son millième match au Parc des Princes, le Paris Saint-Germain a immédiatement confisqué le ballon à Saint-Etienne. Cette possession de balles est restée stérile pendant un long moment puis les Parisiens ont accéléré le rythme dans le dernier quart d’heure de la première période grâce au duo Verratti, Ben Arfa. Ensuite, c’est tout le collectif qui est monté en puissance permettant l’ouverture du score de Lucas sur pénalty (67′). En totale maîtrise, rien ne semblait présager un retour des Stéphanois mais une série de fautes d’inattention en fin de match a laissé l’opportunité à Beric d’égaliser (90+2′).

Trapp 5/10 : Son arrêt sur la frappe de Saivet (27′) a longtemps été décisif car durant une grande partie de la rencontre, il a assisté à la nette domination de son équipe face à des Verts très peu inspirés. Pourtant, il va tout de même encaissé un but dans les arrêts de jeu sur un tir légèrement dévié par Marquinhos.

Meunier 4/10 : Auteur de la première frappe cadrée du match (9′), il a régulièrement tenté de combiner avec ses coéquipiers sur son côté mais il n’a jamais trouvé de solutions. Solide derrière pendant 90 minutes, il s’est pourtant laissé surprendre en fin de rencontre en manquant son dégagement de la tête laissant l’opportunité à Beric de tirer.

Marquinhos 5.5/10 : A son aise défensivement, il a bien cadré Saivet ou Roux lorsque ces derniers venaient dans sa zone. La tâche fut plus compliquée avec l’entrée de Beric qui en a même profité pour égaliser lors des dernières secondes.

Kimpembe 5/10 : Sûr dans ses prises de balles ou ses interventions, il a assuré dans l’axe. Avec la sortie sur blessure de Kurzawa, il a coulissé dans le couloir gauche. Mais à ce poste inhabituelle pour lui depuis son passage en professionnel, il a petit à petit concédé des espaces au point de permettre à Malcuit de centrer sur l’égalisation de l’ASSE.

Kurzawa 4.5/10 : Vigilant défensivement, il a bien couvert les montées de ses adversaires mais, à cause d’un manque de rigueur, il s’est mis en difficulté tout seul. Alors qu’il était peu monté, il s’est blessé sur une de ses rares offensives. Il est remplacé dès la mi-temps par Krychowiak (5) qui s’est installé au poste de n°6. Imposant physiquement, il a récupéré énormément de ballons et coupé de nombreuses tentatives de contres. Mais comme beaucoup de ses partenaires, il n’a pas été assez prompt à intervenir sur l’égalisation stéphanoise en laissant Hamouma s’infiltrer dans le milieu parisien.

Thiago Motta 6/10 : Tous les ballons de relance sont passés par lui lorsqu’il évoluait au milieu de terrain. Redescendu d’un cran au retour des vestiaires, il est resté important dans le jeu en n’hésitant pas à jouer long.

Matuidi 6.5/10 : Très combatif au milieu de terrain, il n’a pas cessé d’aller au pressing surtout dès la moindre perte de balles parisiennes. Il fut aussi l’un des seuls à proposer des appels dans la profondeur. A force d’insister, il va même provoquer le pénalty.

Verratti 6.5/10 : Dans un schéma de jeu similaire à la saison précédente, l’Italien a retrouvé ses automatismes mais le marquage individuel de Lemoine l’a fortement handicapé en début de partie. Puis, à la demi-heure de jeu, il s’est totalement libéré et a mené de main maître toutes les actions parisiennes. Il a été moins en vue après la pause et n’a plus autant pesé sur le jeu offensif.

Lucas 6/10 : Depuis le côté gauche, il a tenté de percer les lignes adverses par sa vitesse mais le bloc de Saint-Etienne est resté solide. En seconde période, il a basculé à droite et a commencé à être plus tranchant. Il s’est finalement surtout signalé en faisant preuve de sang-froid lorsqu’il a tiré son pénalty.

Ben Arfa 5.5/10 : D’abord discret puis maladroit balle au pied, il est finalement monté en puissance en fin de première période en affichant notamment une belle entente avec Verratti. Repositionné dans l’axe après la pause, il a donné quelques sueurs froides aux défenseurs adverses mais ce fut tout. Il a été remplacé (68′) par un Cavani qui a touché très peu de ballons.

Jese 3.5/10 : Son pressing incessant lors des relances de la défense stéphanoise a été utile et permis au PSG de rester positionner haut. Par contre, son jeu dos au but et ses remises n’ont pas été d’une grande efficacité et il a cruellement manqué de vivacité. Décalé sur le coté gauche après la pause, le résultat ne fut toujours pas au rendez-vous. Il va finalement rapidement céder sa place à Di Maria qui a apporté de la vitesse dans le jeu.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

[Sondage] LDC : Parmi les 6 adversaires potentiels, lequel souhaitez-vous face au PSG ?

En huitièmes de finale de la Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain tombera sur du ...