Roger-Petit : « La direction du PSG est pragmatique »

Si RMC, par Christophe Dugarry et Serge Aurier, tient un discours catastrophiste et alarmiste au sujet du PSG quant à sa gestion des affaires liées à Serge Aurier, Bruno Roger-Petit tient un discours tout autre. La direction du PSG est pragmatique et sait que dans le carrousel de l’information, tout cette histoire sera vite oubliée.

« Demain, tout le monde aura oublié la condamnation d’Aurier pour une altercation avec des policiers de la Bac à la sortie d’une boite de nuit parisienne. Le football n’ayant rien à voir avec un incident comme il s’en produit des dizaines chaque fin de nuit parisienne arrosée à la sortie des boites à la mode, cet incident est d’ores et déjà voué à l’oubli. La direction du PSG est pragmatique, qui connait l’univers médiatique au sein duquel le PSG évolue. Le postulat est simple : le supporter du PSG se moque bien qu’Aurier ait balancé un coup de coude à un policier de la Bac « sans défense » au petit matin d’une nuit agitée. Le supporter du PSG attend d’Aurier qu’il continue sur la lancée d’une saison où il est plus que jamais nécessaire au club (en dépit de l’accident de Toulouse), écrit le journaliste sur son blog Sport24. Il n’est pas un supporter du PSG qui, demain, va exiger que le club sanctionne Aurier. (…) La morale de l’histoire est la suivante : le football est un univers comportant sa propre hiérarchie des valeurs, qui n’est pas celle du commun. Le club, d’abord le club, toujours le club. Le club est au-dessus de tout. Et cette loi du milieu est reconnue comme telle par tous les acteurs : dirigeants, joueurs, observateurs, supporters… Ceux qui placent au-dessus de tout la morale et le droit pénal en seront pour leur frais. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Cavani : « J’espère que les choses se régleront pour que je reste »

Edinson Cavani entend poursuivre sa carrière au PSG, son message et simple et clair. Reste ...