Séverac : « Une société où il faut avoir un avis au bout de douze secondes sans réfléchir »

Le journaliste du Parisien Dominique Séverac ne manie pas la langue de bois. Il s’agace de certains commentaires d’observateurs sur le coaching, tout comme du jeu de Lucas.

« Après le Trophée des champions, une hype insupportable menée par deux trois chroniqueurs incultes a fait d’Emery un coach génial. C’est tout aussi outrancier que les critiques qui le visent aujourd’hui, a commenté le journaliste dans un chat du journal. J’ai l’impression qu’on est dans une société où il faut avoir un avis au bout de douze secondes sans réfléchir. Analysons et on jugera plus tard. Pour l’instant, le chemin de Emery me paraît obscur, je ne comprends pas ce qu’il fait mais ce sera peut-être fantastique contre Arsenal ou dans un mois. Ou jamais. On ne sait pas. (…) C’est une exagération dans les deux sens. Faut juste attendre mais personne (moi y compris) a envie d’attendre. On veut savoir mais son ne saura pas vite. Paris gagne et c’est parti? Pas sûr. Paris perd et c’est la fin des haricots? Pas sûr. Si je regrette Blanc ? J’observe journalistiquement l’objet PSG. J’ai toujours pensé que Laurent Blanc est un très bon entraîneur. Je n’ai pas changé d’avis et si Emery gagne la Ligue des champions, ce sera bien pour lui et le club (et les médias) et ça ne voudra pas dire que Blanc était une pipe. C’est une autre histoire, un nouveau cycle, je ne vis pas dans le passé. »

Au passage, le journaliste du Parisien se montre très cassant avec Lucas. « On le sait, c’est une arnaque, un joueur Pinder, un joueur de cirque capable de fulgurances une à deux fois par mois et puis basta. il n’a pas le niveau pour figurer dans l’effectif du PSG ».

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

[Sondage] Areola ou Trapp dans la cage du PSG face à Nice ?

Depuis son retour de blessure, Alphonse Areola déçoit dans les buts du PSG. En vertu ...