Verratti a désormais sa chronique

Marco Verratti est arrivé dans un anonymat des plus complets lors de l’été 2012. Désormais, le milieu de terrain apparaît comme l’homme fort du PSG et de l’équipe nationale italienne. Adulé par le Parc des Princes et respecté par ses pairs, Marco Verratti fait désormais l’unanimité. Désormais, il sera possible d’en savoir un peu plus sur le joueur puisque, mensuellement, il rédigera une chronique pour Goal.com dans lesquelles il se confiera. Ce mois-ci, le milieu de terrain parisien a évoqué la Ligue des Champions, en se remémorant son meilleur souvenir, mais également le pire.

« Bizarrement, mon plus beau souvenir en Ligue des champions reste une élimination. Celle face au FC Barcelone lors de ma première année avec Carlo Ancelotti comme entraîneur (2013). J’avais vu dans les yeux de mes coéquipiers la fierté d’avoir réussi à faire trembler la meilleure équipe du monde. On avait fait un grand match ! Rendez-vous compte, jusqu’à 15 minutes de la fin du match, on était encore devant. On pouvait être fiers car on avait donné le maximum. C’est le plus important dans le football, après si tu tombes contre meilleur que toi, il faut l’admettre. Ce soir-là, j’ai compris que j’étais arrivé à un niveau très élevé. Je peux vous dire que ça ne rigolait pas sur le terrain ! 

Mon pire souvenir est le match que l’on a perdu à Stamford Bridge en 2013/2014 (0-2) alors qu’on avait gagné 3-1 à domicile. On a pris un but à trois minutes de la fin, c’était très dur à digérer. Rien que de vous écrire ça, j’y repense encore et ça fait mal. »

 

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

larque

Larqué :  » S’il y a des gens censés dans la Commission de discipline de la LFP… »

Jean-Michel Larqué boucle la boucle de la polémique autour du carton jaune reçu par Edinson Cavani ...