[1/10] Revue de presse PSG : Come-back, Blanc, Bordeaux, Kimpembe…

Vu et lu dans la presse nationale au sujet du PSG ce samedi 1er octobre 2016.

« Le PSG revient au Parc pour affronter Bordeaux, l’occasion pour Grzegorz Krychowiak de croiser la route de son club formateur. Mais ce samedi sera aussi marqué par le retour des supporteurs ultras, autorisés pour la première fois depuis six ans à pénétrer dans le stade, ou celui de Jérémy Ménez qui n’a plus foulé cette pelouse depuis son départ du PSG il y a deux ans. Il croisera son compère Hatem Ben Arfa. L’attaquant parisien, écarté du groupe depuis quatre rencontres, a cette fois-ci été convoqué par Unai Emery. Une autre forme de come-back, constate Le ParisienEn l’absence d’Aurier (suspendu) et de Pastore (non retenu), Meunier devrait effectuer son retour parmi les titulaires tout comme Kurzawa et Krychowiak. En attaque, l’entraînement d’hier n’a pas donné beaucoup de précisions mais le jeune Jonathan Ikoné, 18 ans, pourrait bien connaître son baptême en L1. »

« Pour leur retour officiel au Parc des Princes, les ultras parisiens espèrent rassembler entre 300 et 400 personnes dans le haut de la tribune Auteuil, affirme le quotidien francilien. « Il n’y aura pas de cortège, on va se retrouver à l’intérieur et essayer de faire en sorte que tout le monde puisse se regrouper, explique Romain Mabille, le président du CUP. On aura des mégaphones et des tambours mais pour les tifos ou des animations, il nous faut du temps pour nous organiser. Contre Bordeaux, ce ne sera pas le grand chamboulement. » Aucun steward supplémentaire n’est ainsi prévu en tribune Auteuil. »

L’Equipe s’intéresse longuement à l’été de Laurent Blanc, qui, « pendant sa « convalescence » sur les greens, préférerait aussi qu’on ne le salisse pas. Dernièrement, heurté par des déclarations de joueurs vantant un peu trop à son goût les atouts d’Unai Emery (à l’image de Thiago Motta, entre autres), il a demandé aux dirigeants du PSG qu’ils fassent respecter auprès des joueurs la clause de non-dénigrement signée par les deux parties lors de son licenciement. Preuve que le « Président », informé, susceptible et à vif, n’est pas à l’épreuve des balles, des mots et des retournements de maillots. (…) Annoncé à Galatasaray en juillet puis à Fenerbahçe en août, l’avenir immédiat de Blanc sur un banc fait déjà fantasmer. Info ou intox, de toute façon on imaginait mal Laurent Blanc s’exiler dare-dare vers le Championnat turc. Partir outre-Manche, en revanche, ça oui. (…) Ce qui est certain, en revanche, c’est que, dans l’intervalle, Blanc n’a pas donné suite à une proposition de Canal +. N’ayant que mépris pour les anciens joueurs devenus consultants qui, dans son esprit, crachent dans la soupe. (…) En coulisses, on le dit d’ailleurs plutôt content de son coup (financier), lui qui déclare même à des proches inquiets pour lui : « Ne vous inquiétez pas pour moi, tout va bien. J’ai pris pas mal d’années de salaire ! » (…) Lundi dernier, Laurent Blanc participe au match de gala de la Diomède Cup. Blanc, tout sourire avec ses copains de France 1998, semble plus que jamais à cran face aux médias et aux inévitables intrusions d’éléments indésirables dans sa bulle dorée. À ce stade de la saison, le monde du golf l’apaise. L’environnement du football le hérisse. »

« Une fois, une seule en dix matches depuis le début de saison, les quatre recrues estivales du PSG ont évolué ensemble. Et seulement 13 minutes. Ce moment date du vendredi 9 septembre contre Saint-Étienne (1-1), entre les 45e et 58e minutes. Et, ce soir-là, leurs performances n’avaient pas laissé un souvenir impérissable, observe le quotidien sportif. Le club a pourtant dépensé 62M€ environ pour s’attacher leurs services. » Qui ajoute : « Presnel Kimpembe négocie depuis plusieurs semaines une prolongation de son contrat (qui court jusqu’en 2018). En dépit de plusieurs rendez-vous, notamment avec le directeur du football Patrick Kluivert, les discussions n’avancent pas ou peu. Le jeune défenseur central a demandé à rencontrer le président du PSG ».

« Le club va permettre à certains de ses abonnés de se regrouper dans la partie basse de la tribune Auteuil, afin de reconstituer un kop pour relancer l’ambiance, lit-on enfin. Quelques leaders du CUP devraient aussi pouvoir entrer dans le stade afin d’encadrer. À l’avenir, le CUP devra sélectionner une petite centaine de ses membres puis transmettre leurs noms au club et surtout à la police. Les pouvoirs publics valideront ensuite, ou pas, cette liste. »

« Bordeaux n’a perdu aucun de ses trois derniers matchs contre le PSG. Ces confrontations peuvent donner des idées aux hommes de Gourvennec ce samedi », écrit Sud Ouest.

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

nasser al thani

Montpellier / PSG, une 300e sous le signe de QSI

Arrivé à l’été 2011 à la tête du Paris Saint-Germain, Qatar Sports Investments a fêté son cinquième ...