[17/10] Revue de presse PSG : Jesé, Lucas, ultras…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce lundi 17 octobre 2016.

« Ben Arfa, Jesé, même combat ? Pourquoi avoir déboursé 25 M€ cet été pour faire signer cinq ans un joueur qui fait banquette ? écrit L’Equipe. Samedi, Unai Emery a aligné le jeune Jonathan Ikoné au coup d’envoi et Jesé n’a pas quitté sa chasuble de remplaçant. L’Espagnol totalise 128 minutes de jeu. Comme pour Ben Arfa, l’entraîneur parisien justifie ce choix par l’état de forme de son compatriote, dont la montée en régime a été ralentie par une opération de l’appendicite, le 13 août. « Aujourd’hui, Jesé ne peut pas jouer 90 minutes, estime Emery. Il doit travailler, bien se préparer, pour faire de bonnes entrées. Ikoné, lui, est prêt parce qu’il a fait une bonne préparation. » Pour Patrick Kluivert, le directeur du football du PSG, « il n’y a pas de problème avec Jesé. Après, c’est la décision de l’entraîneur. » (…) Même s’il n’est pas enchanté, loin de là, il s’est expliqué avec Emery et a entendu ses arguments. Les deux hommes communiquent beaucoup et, de ce qu’ils laissent paraître, entretiennent des relations apaisées. Comme Ben Arfa, Jesé a saisi que ses premières sorties n’étaient pas à son avantage (manque d’explosivité, de vitesse) et il a décidé de faire profil bas pour convaincre son entraîneur. En plus des entraînements collectifs, il s’est adjoint les services d’un préparateur physique individuel, avec lequel il est régulièrement aperçu en train de travailler dans la salle de sport du palace parisien où il est installé. Son objectif : répondre présent à la première opportunité qui s’offrira à lui, et dès que possible. »

« Quand il a été question de savoir pourquoi il avait préféré Jonathan Ikoné à Hatem Ben Arfa, Unai Emery a parlé de Lucas. Pour résumer sa pensée, comme le Brésilien évolue à droite et Ben Arfa aussi, l’entraîneur parisien a préféré conserver le système en place depuis le début de la saison. Alors, Lucas chouchou d’Emery ? Disons plutôt que l’attaquant de 24 ans n’est peut-être pas encore un homme de base, mais il est à ce jour le joueur le plus utilisé par le technicien basque. Avec un certain bonheur puisque l’ancien de São Paulo figure comme le deuxième meilleur buteur du club (6 réalisations), observe Le Parisien. Reste un rendement encore trop irrégulier et un manque d’influence (0 passe décisive cette saison) qui fait que, quand le niveau s’élève, le Brésilien n’est plus le premier choix. »

Le quotidien francilien se demande s’il y aura des ultras pour le PSG/OM : « Des discussions ont été renouées de manière officieuse ces derniers jours. Un scénario intégrant l’arrivée de 150 ultras non abonnés par rencontre, en plus du rassemblement des membres du CUP déjà abonnés au Parc, est actuellement étudié. Les ultras réclament que ces « entrants » ne soient pas « filtrés » en amont s’ils ne sont pas interdits de stade, jugeant cette sélection arbitraire. L’accueil ou non de certains leaders sanctionnés par le passé, notamment le président du CUP, est aussi un point central. Une nouvelle rencontre ultras-PSG pourrait avoir lieu en début de semaine. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Monaco inflige un 0-4 aux Girondins

Sidibé (2e), Falcao (4e), Monaco a rapidement fait le break à Bordeaux. Le Tigre s’est ...