[18/10] Revue de presse PSG : Infirmerie, OM, Motta, Silva, Cavani, Matuidi…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse nationale ce mardi 18 octobre 2016.

« À l’infirmerie du PSG, le turnover est de rigueur. Après deux mois et demi de compétition, douze joueurs ont déjà été blessés à des degrés divers. Unai Emery, qui n’a jamais pu compter sur un groupe au complet ni reconduire le même onze de départ d’un match à l’autre, est privé en moyenne de 2,5 joueurs sur blessure (ou en reprise), avance L’EquipeCes dernières saisons, l’état de forme des cadres avait été une des préoccupations du staff, au point d’avoir été érigé en priorité par Laurent Blanc à l’entame de la saison 2015-2016. (…) Comment faire en sorte d’arriver au printemps, lors des échéances capitales, en ayant les joueurs majeurs non seulement à disposition mais au meilleur de leur forme ? La question se pose d’autant plus que le style de jeu prôné par le Basque est physiquement plus exigeant que le jeu de possession de l’ère Blanc, qui autorisait des périodes de gestion. (…) Le staff est attentif à cette donne athlétique. À son arrivée à Paris, Emery a trouvé tout un dispositif de suivi des joueurs, avec lequel il travaillait déjà en Espagne. À l’entraînement (grâce notamment aux GPS dont sont équipés les joueurs) comme en match, chacun d’entre eux est minutieusement scruté via des indicateurs biométriques. Leur état de fatigue fait l’objet d’une surveillance individuelle au jour le jour afin de jauger le niveau de risque. Dès qu’un joueur approche de sa zone d’alerte, le staff adapte sa charge de travail et peut même le mettre au repos. Un suivi qui n’empêche pas les blessures accidentelles sur des contacts. Et qu’Emery doit tenter de combiner autant que possible avec les enjeux sportifs du club, comme en cette semaine où le PSG va jouer gros face à Bâle et l’OM… »

 » L’infirmerie parisienne s’est bien vidée, poursuit le quotidien sportif. Il ne reste plus que Javier Pastore (mollet) et Thiago Motta (fesse). L’équipe probable demain : Areola – Aurier, Marquinhos, Thiago Silva (cap.), Maxwell (ou Kurzawa) – Verratti, Krychowiak (ou Motta), Matuidi – Lucas, Cavani, Di Maria. »

« Que serait Batman sans le Joker ? Luke Skywalker orphelin de Dark Vador ? Des héros sans épaisseur. Sans gloire. Sans histoire. Il faut être deux pour en écrire une, observe France Football. La légende s’offre à ceux qui ont tremblé, trébuché et se sont relevés. Pas à ceux qui l’emportent avec 31 points d’avance, au petit trot, sans transpirer. Et qu’importe si Paris n’y est pour rien, si la concurrence n’a pas ses ressources. Son outrageuse domination depuis quatre ans ne dit rien de bon, ni pour lui ni pour personne. Dans ce sens, la reprise de l’OM est une perspective intéressante et donne un motif d’espoir. »

« Les contrats de Cavani, Matuidi et Thiago Silva arrivent tous à terme en 2018. La réflexion est lancée sur la prolongation de ces trois cadres du PSG, écrit Le Parisien.  « Le PSG doutait encore en début de saison de la capacité de Cavani à jouer le premier rôle en attaque, glisse un connaisseur du dossier. Le club attendait d’en savoir plus pour se positionner vraiment. » Après deux mois de compétition, le premier bilan plaide largement en faveur du Matador qui cumule déjà 12 buts, toutes compétitions confondues (93 au total, depuis son arrivée au PSG). Mais le dossier de la prolongation est toujours au point mort. Matuidi, son cas est encore plus épineux. « Nous n’avons reçu aucune proposition de la part du PSG, nous a confirmé hier Mino Raiola, l’agent de Matuidi. Mais, quand il le faudra, nous discuterons avec les dirigeants. » Cela dit, ni Raiola ni Matuidi lui-même n’ont abandonné l’idée d’un départ. (…) Le contrat de Thiago Silva court de manière certaine jusqu’en juin prochain. « O Monstro » dispose ensuite d’une option pour une saison supplémentaire si le PSG est automatiquement qualifié pour la prochaine Ligue des champions. Sauf accident industriel, cette condition devrait être remplie. Mais Thiago Silva veut des garanties solides sur l’avenir. Le plus tôt possible. « Il est très important pour tout le monde, pour nous comme pour le PSG, que les choses soient claires en décembre, nous confie son agent, Paulo Tonietto. Si le PSG ne souhaite pas faire de proposition de prolongation d’ici là, alors nous devrons envisager un départ. Thiago est un joueur très demandé sur le marché européen. Nous avons déjà des propositions de la part de trois ou quatre grands clubs. » Un scénario que l’international brésilien, 32 ans, ne souhaite pas envisager pour l’instant : L’envie de Thiago est de rester à Paris, poursuit Tonietto. Lui et sa famille se sentent très bien dans la ville. Mais tout dépend de la position du club ».

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Retour sur… PSG / Nice du 27 avril 1997

C’est un PSG blessé qui s’apprête à recevoir demain l’OGC Nice, actuel leader de la ...