BRP : « L’affaire Aurier n’existe que pour ceux qui ont envie d’une nouvelle affaire »

Bruno Roger-Petit s’intéresse à la soi-disant nouvelle affaire Aurier, une réaction déplacée qui part d’une méconnaissance socio-culturelle.

« Aurier est un ado qui n’a pas fini de grandir. Ses proches le disent eux-mêmes : le geste qu’il accomplit est le « Gorjaï » des jeunes des banlieues africaines en quête d’affirmation de martialité et virilité. C’est un geste qui relève d’une culture qui n’est pas celle que certains redoutent. Aurier est impulsif, voire enfantin, mais il n’est pas fou. Répétons-le, sauf erreur manifeste d’appréciation, son geste n’avait ni sens, ni portée politique. Le caractère intentionnel ne relève pas de la volonté de faire l’apologie d’un acte terroriste quelconque. Aurier est un gamin, produit de son milieu culturel, ni plus, ni moins, écrit le journaliste sur son blog Sport 24Gare au malentendu de civilisation, notamment pour ceux qui sont toujours enclins à s’enflammer à la première manifestation comportementale choquant leur ethnocentrisme… Avant de s’en prendre (un peu) à des Cavani et (beaucoup) à des Aurier, entre archer et « gorjaï », il faut, aussi, savoir vaincre ses préjugés. En vérité, l’affaire Aurier n’existe que pour ceux qui ont envie qu’il existe une nouvelle affaire Aurier. »

À propos Marc Alvarez

x

Check Also

Lukoki : « Les joueurs du PSG ne savaient pas quoi faire sur le terrain »

L’ailier congolais de Ludogorets Jody Lukoki est revenu dans les colonnes de L’Equipe sur la ...