ronan_folgoas

Folgoas : « Dire qu’il y a une fracture me parait exagéré »

Ronan Folgoas, reporter au services des sports du Parisien, est longuement revenu sur la situation actuelle du PSG. Les résultats en eux-même ne sont pas mauvais, mais les prestations laissent grandement à désirer et cela crée des tensions. Le journaliste, pour analyser cette situation, évoque d’abord la relation entre Verratti et Emery, une relation qu’il juge sans fracture

« Sur la base simplement des sorties de Verratti et de Di Maria, ça me parait un peu ténu. C’est l’expression d’un mécontentement sur la place publique, c’est un peu spectaculaire, mais dire qu’il y a une fracture entre Verratti et Emery, ça me parait exagéré. Concernant la non-titularisation de Matuidi, Emery a bien fait les choses. Il a prévenu le milieu de terrain dès la veille du match, à la fin de l’entrainement matinal. On présente parfois Unaï Emery comme un pyromane qui bouleverse son vestiaire, qui rabat les cartes quasiment à chaque match. Mais il prend aussi des précautions avec Matuidi, avec Di Maria qu’il a protégé, voire sur-protégé depuis le début de la saison. Avec Thiago Motta aussi qu’il a installé comme titulaire indiscutable. C’est une période compliquée certes, mais il n’y a pas de fractures.« 

Mais des tensions, ou plutôt des incompréhensions, sont palpables et Ronan Folgoas à une explication à cela.

« Emery a bouleversé les habitudes du vestiaire. Laurent Blanc avait donné les clefs du camion à certains joueurs mais surtout il n’avait pas touché au milieu de terrain. Maintenant, il y a un certain Rabiot qui est en train de modifier les équilibres et Emery accompagne sa progression. Donc cela remet en cause Matuidi et, de manière indirecte, Marco Verratti. C’est aussi ça qui perturbe certains équilibres. Mais il y a aussi des choix difficilement compréhensibles, on pense à l’état d’esprit qui doit habiter Ben Arfa et Jesé. Ils voient le jeune Ikoné leur passer devant à Nancy. Il y a des choix étonnants.« 

À propos Quentin Polin

x

Check Also

mhscpsg3

[Live & Lab] Montpellier / PSG : 3-0 (2nde mi-temps)

80′ Contre, Boudebouz frappe de loin et trompe Areola (3-0) 79′ Kurzawa, décalé, centre mal ...